Accueil | Actualités | Médias | Un journaliste russe victime d’un enlèvement en Ukraine ?
Pub­lié le 5 février 2014 | Éti­quettes : ,

Un journaliste russe victime d’un enlèvement en Ukraine ?

Relatant la contestation à Kiev en Ukraine, un journaliste russe aurait été enlevé et tabassé par des inconnus parlant le russe.

C'est en tout cas ce que relate le principal intéressé, Nikita Perfilev, dans un billet publié sur son blog. « Mon cameraman et moi avons été emmenés la nuit à bord d'une voiture aux vitres teintées, sans plaques d'immatriculation », a-t-il rapporté, publiant la photo de son compère au visage tuméfié.

Selon le journal en ligne Ukraïnska Pravda, le journaliste a lui-même eu les dents cassées. « On nous a battus et on nous a recommandés de revenir en Russie. Nos ravisseurs parlaient un russe parfait », a-t-il expliqué, ajoutant : « J'ai pris la décision de rester. J'écris la vérité et c'est pour ça que je paie. »

Nikita Perfilev est un bloggeur et journaliste proche de l'opposition russe. L'angle qu'il utilise pour couvrir les manifestations en Ukraine est favorable aux partisans de l'entrée du pays dans l'Union Européenne.

Voir aussi notre article Homophobie, intégration européenne et silence médiatique

Crédit photo : DR kitubijca.livejournal.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This