Accueil | Actualités | Médias | « Un changement de journalisme est inévitable »
Pub­lié le 6 décembre 2012 | Éti­quettes : , , ,

« Un changement de journalisme est inévitable »

Les internautes ne remplaceront pas les journalistes : telle est une des conclusions d'une étude du Tow Center for Digital Journalism, de l'université de Columbia (États-Unis), présentée le 27 novembre dernier, sous le titre : « le journalisme post-industriel. S'adapter au présent ».

Les trois auteurs, Emily Bell, directrice du centre de recherche, C.W. Anderson et Clay Shirky, commencent par un constat : « il est impossible de préserver ou de rétablir une forme de journalisme, semblable à celui des cinquante dernières années ». Avec l'explosion de l'information et le développement des réseaux sociaux, « un changement de journalisme est inévitable ».

En effet, « pour beaucoup d'événements importants, il est de plus en plus probable que l'information brute soit produite par un net-citoyen et non par un journaliste professionnel », estiment ces trois analystes.

Cependant, continuent-ils, « le journaliste n'a pas été remplacé. Il a été déplacé, plus haut dans la chaîne éditoriale, quittant son rôle initial d'observateur pour un rôle de vérification et d'interprétation, donnant du sens aux textes, aux sons et aux vidéos brutes, produites par le public ».

Et les auteurs de cette étude d’appeler les écoles de journalisme à prendre en compte cette évolution et à modifier leurs formations, parce qu'il y a «une place pour l'analyse minutieuse et détaillée, faite par des initiés ».

Source : Tow Center for Digital Journalism. Crédit photo : capture d'écran towcenter.org

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.