Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Un milliardaire ukrainien lance une nouvelle chaîne internationale

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

27 août 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Un milliardaire ukrainien lance une nouvelle chaîne internationale

Un milliardaire ukrainien lance une nouvelle chaîne internationale

Temps de lecture : < 1 minute

L’oligarque ukrainien Igor Kolomoïsky vient de lancer une nouvelle chaîne de télévision internationale baptisée Ukraine Today ce dimanche 24 août, fête nationale ukrainienne.

Dif­fusée actuelle­ment en Europe, la chaîne devrait bien­tôt touch­er les États-Unis et le Cana­da. Pour son inau­gu­ra­tion, Ukraine Today a eu droit à une vidéo de lance­ment signée… Bernard-Hen­ri Lévy. Dans cette vidéo de piètre qual­ité, BHL (présen­té sérieuse­ment comme un pro­duc­teur de best-sell­ers) trans­met même les salu­ta­tions de François Hol­lande à l’at­ten­tion des ukrainiens, alors qu’au­cun mes­sage offi­ciel n’a été publié.

Quant au pro­prié­taire de la chaîne, Igor Kolo­moïsky, son pro­fil est bien trem­pé. Cible d’une affaire pénale lancée par la Russie, qui l’ac­cuse d’avoir util­isé des méth­odes de guerre inter­dites dans le con­flit ukrainien, ce par­ti­san de l’« Euro­maï­dan » dis­pose de trois nation­al­ités : ukraini­enne, chypri­ote et israélienne.

Habi­tant à Genève, ce nation­al­iste juif mil­liar­daire est le pro­prié­taire de la web-tv Jew­ish News One et fut à l’o­rig­ine de la créa­tion du Par­lement juif européen, « un organ­isme fan­toche décrié par le Crif et le Con­grès juif européen », pré­cise Panamza.

Crédit pho­to : © UT