Accueil | Actualités | Médias | Turquie : Les deux journalistes de Vice News libérés
Pub­lié le 5 septembre 2015 | Éti­quettes :

Turquie : Les deux journalistes de Vice News libérés

Arrêtés en Turquie pour « terrorisme » lundi 31 août, les deux journalistes américains de Vice News ont été libérés ce jeudi 3 septembre.

Lundi dernier, Jake Hanrahan et Philip Pendlebury avaient été placés en détention provisoire. Les deux hommes, ainsi que leur traducteur irakien, ont couvert la semaine dernière des affrontements entre la police turque et des membres du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), dans le sud-est du pays, à l'issue desquels ils avaient été interpellés. En raison du manque de traducteurs anglophones à disposition de la justice turque, ils avaient alors été transférés à la prison d'Adana.

Pour le tribunal de Diyarbakir, les deux journalistes ont « participé à des activités terroristes » et ont entretenu des contacts avec des organisations considérées comme tel, comme l’État islamique et le PKK. Selon l'agence de presse Anatolie, proche du gouvernement d'Erdogan, les images filmées par Hanrahan et Pendlebury montreraient notamment des jeunes membres du PKK en train de concevoir des cocktails Molotov. Les deux journalistes étaient également en possession de carnets sur le fonctionnement du parti kurde.

Vice News, qui a aussitôt condamné cette arrestation excessive pour des activités journalistiques, s'est félicité de leur libération.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This