Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Tintin revient ! (temporairement)

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

21 septembre 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Tintin revient ! (temporairement)

Tintin revient ! (temporairement)

Temps de lecture : 2 minutes

Ah Tintin ! De Tintin reporter du Petit vingtième au pays des soviets (en noir et blanc), publié en 1930, jusqu’au (médiocre) Tintin et les picaros, publié en 1976, 24 albums dont la moitié de chefs d’œuvres. Mais aujourd’hui nous parlons du journal éponyme tout aussi mythique avec une résurrection pour un numéro.

Un peu d’histoire

Le pre­mier numéro du jour­nal Tintin paraît en Bel­gique, pub­lié par les édi­tions du Lom­bard sur douze pages seule­ment, le 26 sep­tem­bre 1946, avec des his­toires sous forme de feuil­leton et deux grands noms. Hergé avec Le Tem­ple du soleil et Edgar P. Jacobs (Blake et Mor­timer) avec le grandiose Secret de l’espadon. L’avantage du feuil­leton ? Faire acheter le prochain numéro. Vous vous sou­venez ? La dernière case en bas à droite qui crée le sus­pense. Tintin aux pris­es avec le yéti dans Tintin au Tibet, le cap­i­taine part à sa rescousse (dernière case). Que va-t-il se pass­er ? Ten­sion dra­ma­tique et achat du prochain numéro garanti.

Une édi­tion en néer­landais Kuif­je suiv­ra, puis une édi­tion française en 1948. Les noms pres­tigieux de séries ne man­quent pas, Alix, Michel Vail­lant, Ric Hochet (un autre reporter), Thor­gal, Achille Talon, Cheva­lier Ardent, Chick Bill et bien d’autres.

En 1988, les ayants droits d’Hergé récupèrent la mar­que pour lancer Tintin reporter (un échec) et les édi­tions du Lom­bard lan­cent à la place du clas­sique Tintin, un Hel­lo Bédé qui viv­otera jusqu’en 1993.

Édition spéciale septante-sept ans

Les édi­tions du Lom­bard fêtent leurs soix­ante-dix-sept ou sep­tante-sept ans en pub­liant un numéro d’hommage copieux de 400 pages où des auteurs con­tem­po­rains revis­i­tent les anci­ennes séries. Sans Tintin lui-même pro­priété d’une mai­son rivale (Cast­er­mann), mais avec de nom­breuses séries célèbres revues et cor­rigées, Mod­este et Pom­pon, Chloro­phylle (sym­pa­thique rat des champs), Bob et Bobette, Pom et Ted­dy, Séraphin Lam­pi­on etc. Il s’agit plus d’un livre que d’un jour­nal avec 400 pages et un prix de 29.90€ (10€ en numérique). D’ailleurs l’album (tiré à 240000 exem­plaires) n’est pas ven­du en kiosque mais chez les libraires. Les ama­teurs sont prévenus !