Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
The Epoch Media Group, une stratégie archéofuturiste et ubiquitaire

6 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | The Epoch Media Group, une stratégie archéofuturiste et ubiquitaire

The Epoch Media Group, une stratégie archéofuturiste et ubiquitaire

6 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Peu d’Européens connaissent le groupe Epoch inspiré par le mouvement Falun Gong et diffusant à la fois en chinois, anglais et français sans compter de multiples autres langues.

Un média chinois hostile à Pékin

C’est à New York, en 2000 et en ver­sion chi­noise seule­ment, qu’a paru pour la pre­mière fois The Epoch Times, en sup­port papi­er puis en ligne. L’objectif des fon­da­teurs, des hommes d’affaires sino-améri­cains, pro­prié­taires du Epoch Media Group (EMG), visait essen­tielle­ment à bâtir un con­tre-pou­voir cul­turel face au régime chi­nois, via la presse, les médias soci­aux, et activ­ités de mar­ket­ing asso­ciées. Le groupe EMG est une multi­na­tionale peu con­nue, mais avec un suivi très impor­tant, devançant sur Face­book les grands médias améri­cains. Le groupe dis­pose aus­si d’une télévi­sion sur inter­net, NTD News , qui annonce avoir un poten­tiel de 100 mil­lions de spectateurs.

Puis des versions américaines

C’est en 2003 que The Epoch Times a lancé ses ver­sions améri­caines, suiv­ies au fil des ans de ver­sions étrangères – dont une française – dans 35 pays et en nom­breuses langues ou dialectes. L’un des policiers du net, le site Media bias/Fact check, a don­né son ver­dict sur l’édition améri­caine : une ori­en­ta­tion plutôt « con­ser­va­trice », avec une note « factuelle » élevée accordée à ses analy­ses et reportages (nous don­nons ici à titre d’exemple leur dossier en français très détail­lé sur le « Spy­gate » améri­cain qui vise à ren­vers­er Don­ald Trump). Toute­fois, ce ver­dict est cor­rigé par une note « moyenne » accordée du fait du goût pour The Epoch Times pour la pseu­do­science, et ses biais très pronon­cés à l’encontre du gou­verne­ment chinois.

Une inspiration bouddhiste

Car les fon­da­teurs du groupe EMG ne cachent pas leur goût pour l’ascèse spir­ituelle chi­noise du Falun Gong, tout en réfu­tant (voire la sec­tion « Q&A » du site) la thèse de leur sub­or­di­na­tion à cette insti­tu­tion chi­noise d’inspiration boud­dhiste, jaïniste, et hin­douiste, et qui fait l’objet d’une répres­sion con­stante en Chine. Le groupe serait aus­si der­rière le spec­ta­cle Shen Yun qui tourne dans le monde entier. La famille EMG, cham­pi­onne de la métapoli­tique à l’orientale, démon­tre avec patience et effi­cac­ité que les « Tra­di­tions pri­mor­diales » sem­blent avoir de l’avenir en ce XXIe siè­cle technétronique.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

No Content Available

Derniers portraits ajoutés