Accueil | Actualités | Médias | The Epoch Media Group, une stratégie archéofuturiste et ubiquitaire
Pub­lié le 6 juin 2019 | Éti­quettes :

The Epoch Media Group, une stratégie archéofuturiste et ubiquitaire

Peu d’Européens connaissent le groupe Epoch inspiré par le mouvement Falun Gong et diffusant à la fois en chinois, anglais et français sans compter de multiples autres langues.

Un média chinois hostile à Pékin

C’est à New York, en 2000 et en version chinoise seulement, qu’a paru pour la première fois The Epoch Times, en support papier puis en ligne. L’objectif des fondateurs, des hommes d’affaires sino-américains, propriétaires du Epoch Media Group (EMG), visait essentiellement à bâtir un contre-pouvoir culturel face au régime chinois, via la presse, les médias sociaux, et activités de marketing associées. Le groupe EMG est une multinationale peu connue, mais avec un suivi très important, devançant sur Facebook les grands médias américains. Le groupe dispose aussi d’une télévision sur internet, NTD News , qui annonce avoir un potentiel de 100 millions de spectateurs.

Puis des versions américaines

C’est en 2003 que The Epoch Times a lancé ses versions américaines, suivies au fil des ans de versions étrangères – dont une française – dans 35 pays et en nombreuses langues ou dialectes. L’un des policiers du net, le site Media bias/Fact check, a donné son verdict sur l’édition américaine : une orientation plutôt « conservatrice », avec une note « factuelle » élevée accordée à ses analyses et reportages (nous donnons ici à titre d’exemple leur dossier en français très détaillé sur le « Spygate » américain qui vise à renverser Donald Trump). Toutefois, ce verdict est corrigé par une note « moyenne » accordée du fait du goût pour The Epoch Times pour la pseudoscience, et ses biais très prononcés à l’encontre du gouvernement chinois.

Une inspiration bouddhiste

Car les fondateurs du groupe EMG ne cachent pas leur goût pour l’ascèse spirituelle chinoise du Falun Gong, tout en réfutant (voire la section « Q&A » du site) la thèse de leur subordination à cette institution chinoise d’inspiration bouddhiste, jaïniste, et hindouiste, et qui fait l’objet d’une répression constante en Chine. Le groupe serait aussi derrière le spectacle Shen Yun qui tourne dans le monde entier. La famille EMG, championne de la métapolitique à l’orientale, démontre avec patience et efficacité que les « Traditions primordiales » semblent avoir de l’avenir en ce XXIe siècle technétronique.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This