Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Stéphane Hessel : la manipulation des médias
Publié le 

8 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Stéphane Hessel : la manipulation des médias

Stéphane Hessel : la manipulation des médias

La mort de Stéphane Hessel a été célébrée de manière unanime par les médias qui ont retracé la carrière et le parcours du « grand homme » que certains voudraient aujourd’hui voir entrer au Panthéon.

Un élé­ment majeur de sa vie a été rap­pelé sur toutes les chaines et dans tous les jour­naux : l’ancien résis­tant a été coau­teur de la Déc­la­ra­tion des droits de l’homme de 1948, ce qui lui donne bien enten­du une aura sup­plé­men­taire. Prob­lème : c’est faux.

Le jour­nal­iste Claude Moisy, ancien directeur de l’AFP, dénonce la « fab­ri­ca­tion » d’une légende dans un arti­cle paru dans Le Monde daté du 5 mars dernier. Ni auteur, ni con­tribu­teur, ni col­lab­o­ra­teur des auteurs de la déc­la­ra­tion, Hes­sel a tout au plus été témoin dans cette affaire. « La réal­ité est que pen­dant son séjour aux Nations-Unies, de 1946 à 1948, Stéphane Hes­sel n’a pris aucune part à la rédac­tion de la Déc­la­ra­tion qui eut lieu à ce moment-là », écrit-il. Hes­sel était en effet « le mod­este chef de cab­i­net de l’un des huit secré­taires généraux adjoints de l’ONU, le Français Hen­ri Laugi­er, chargé des affaires économiques et sociales, qui ne fai­sait pas par­tie du comité chargé de rédi­ger la Déc­la­ra­tion ».

Pour­tant, les jour­nal­istes relaient sys­té­ma­tique­ment cette « info », cer­tains plaçant Hes­sel aux côtés de René Cassin, un des véri­ta­bles rédac­teurs du doc­u­ment, d’autres car­ré­ment à la droite d’Eleanor Roo­sevelt, qui présidait le comité de rédac­tion, alors que « Stéphane Hes­sel n’a jamais siégé aux côtés ni de l’un ni de l’autre aux réu­nions du comité ».

Le plus grave pour Claude Moisy c’est que « tout le monde peut aujourd’hui accéder par Inter­net à des cen­taines de doc­u­ments offi­ciels sur la genèse de la Déc­la­ra­tion uni­verselle des droits de l’homme, sur son comité de rédac­tion, sur ses débats et les con­di­tions de son adop­tion. Aucun doc­u­ment de l’époque ne men­tionne le nom de Stéphane Hes­sel ».

Si le prin­ci­pal intéressé a par­fois été ambigu sur son pro­pre rôle, il sem­ble qu’au cré­pus­cule de sa vie, il ait souhaité clar­i­fi­er la sit­u­a­tion. Ain­si le 3 jan­vi­er 2011, il cor­rigeait lui-même le tir dans un entre­tien au mag­a­zine Poli­tis : « C’est l’occasion pour moi de revenir sur deux idées fauss­es. La pre­mière est que j’aurais fait par­tie du Comité nation­al de la Résis­tance (…) L’autre erreur est de m’accorder le rôle de coré­dac­teur de la Déc­la­ra­tion uni­verselle des droits de l’homme (…) »

Cela n’empêche pas les médias de con­tin­uer à relay­er « l’erreur ». Jeune Afrique, Médi­a­part, Arte, Le Nou­v­el Obser­va­teur, Rue89, France Info, etc… (liste com­plète ici).

La vérité étant publique, c’est donc sci­em­ment que les jour­nal­istes con­tin­u­ent de relay­er un men­songe dont le but est de créer une légitim­ité au per­son­nage pour don­ner plus de poids à ses pro­pos, large­ment partagés par l’ensemble de la classe médi­a­tique.

« Un bel exem­ple de l’inconséquence avec laque­lle les médias imposent à l’opinion publique une vision illu­soire de l’Histoire autour de héros pop­u­laires ren­dus plus séduisants encore qu’ils ne le sont en réal­ité », selon Claude Moisy.

Dit autrement : un bel exem­ple de manip­u­la­tion pure et sim­ple.

Crédit pho­to : DR. Source : papakarlos.free.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision