Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Silence des médias après l’agression d’un gendarme

26 mai 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Silence des médias après l’agression d’un gendarme

Silence des médias après l’agression d’un gendarme

26 mai 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Un fait-divers particulièrement inédit et troublant s’est produit mardi dernier à Roussillon dans l’Isère. Rapporté par des journaux locaux, l’événement est curieusement passé sous silence dans les grands médias.

Il aurait pour­tant mérité sa place au JT. Mar­di 21 mai peu avant midi, un homme de 32 ans a fait irrup­tion dans la gen­darmerie de la ville de Rous­sil­lon. Deman­dant une infor­ma­tion au guichet, il s’est soudain pré­cip­ité sur un gen­darme, armé d’un couteau, invo­quant « Allah » et vocif­érant en arabe. Le mil­i­taire de 44 ans a reçu trois coups de couteaux dont un à la gorge.

Il aura fal­lu qu’un col­lègue ouvre le feu pour le neu­tralis­er. Blessé aux jambes, l’agresseur à été placé en garde en vue. Lors de l’interrogatoire, il a déclaré avoir enten­du des voix qui lui auraient ordon­né de « tuer un gen­darme ». L’homme reve­nait d’un voy­age à la Mecque et aurait, selon son entourage, changé depuis son retour. Sa femme porte la burka.

Matthieu Bour­rette, le gen­darme atteint par les coups de couteaux, est tou­jours hos­pi­tal­isé à Lyon-Sud. Ses jours ne sont pas en danger.

Mal­gré le car­ac­tère choquant et impres­sion­nant de ce fait-divers, il aura fal­lu compter sur les jour­naux locaux pour en avoir vent, devant le mur de silence dressé par les médias nationaux.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés