L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
SFR et Free qui pleurent, Bouygues Télécom qui rit

3 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | SFR et Free qui pleurent, Bouygues Télécom qui rit

SFR et Free qui pleurent, Bouygues Télécom qui rit

3 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Les opérateurs téléphoniques sont omniprésents dans l’économie des médias. Comme actionnaires tout d’abord. Xavier Niel principal actionnaire de Free via Iliad (son infographie) est co-propriétaire du Monde, de L’Obs et actionnaire d’une palanquée de titres allant de Causeur et Atlantico à Rue89 en passant par le groupe Mediawan et quelques autres. Patrick Drahi actionnaire de référence de Altice/SFR est l’heureux capitaliste de Libération et de BFM, RMC comme de L’Express. Martin Bouygues est actionnaire majoritaire de TF1. Orange est plus en retrait depuis la vente de Dailymotion à Vivendi.

Qui est le maillon faible ?

Il y a peu, le réseau télé­phonique du groupe Bouygues était con­sid­éré comme le mail­lon faible de la bande des qua­tre : Orange (le pre­mier en part de marché), Free (le petit dernier et le plus inno­vant par les tar­ifs), SFR (l’ambition de mari­er tuyaux et con­tenus) et enfin Bouygues Tele­com, isolé au sein du riche groupe éponyme (dont le pôle con­struc­tion réalise la plus grande par­tie de son chiffre d’affaires) alors que TF1, deux fois plus petit que la branche télé­phonique, fai­sait plus de béné­fices. En 2014 Mar­tin Bouygues refu­sait une offre de rachat de Patrick Drahi.

Drahi piégé par la dette, Iliad en perte de vitesse

Comme nous l’écrivions fin août 2018, l’action Altice cotée en Europe a per­du 93% de sa valeur en trois ans. De son côté Free, l’opérateur de Xavier Niel a vu dégringol­er les per­for­mances de sa mai­son mère Ili­ad. L’action a dégringolé de plus de 40% depuis le début de 2018. En bourse, Ili­ad vaut moins de la moitié du groupe Bouygues. Et l’EBE (excé­dent brut d’exploitation) de Bouygues Télé­com a dépassé les 500M€ au pre­mier semes­tre 2018.

Recomposition autour de la 5G

Les dis­cus­sions entre opéra­teurs sont gelées dans l’attente des attri­bu­tions des fréquences de la 5G et des aug­men­ta­tions de cou­ver­ture de ter­ri­toire pour le très haut débit. Pour faire face à ces nou­velles dépens­es Orange et Bouygues sem­blent les mieux placés dans la course. Cer­tains investisse­ments infructueux dans les médias de Patrick Drahi et Xavier Niel pour­raient alors être revus. Au prof­it de qui ? Bouygues pour­rait être ten­té d’arrondir sa présence médi­a­tique autour du pôle TF1 et Orange de se créer un pôle de con­tenus. A moins qu’un nou­veau venu for­tuné ne se présente comme le tchèque Kretinsky l’a fait en rachetant cer­taines licences de Elle et l’hebdomadaire Mar­i­anne.

NB Altice a déjà annon­cé la mise en vente de cer­tains titres périphériques : Mieux vivre votre argentLa Let­tre de L’ExpansionCôté sudCôté estCôté ouestLireClas­si­caPianisteStu­dio ciné liveJob ren­con­tresSalon du travail.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés