Accueil | Actualités | Médias | Royaume-Uni : étrange silence autour de l’acquittement d’un terroriste présumé
Pub­lié le 11 février 2016 | Éti­quettes :

Royaume-Uni : étrange silence autour de l’acquittement d’un terroriste présumé

Le secret entourant l'affaire Erol Incedal, au Royaume-Uni, n'est pas prêt de se dissiper.

En 2015, cet étudiant en droit originaire du sud de Londres avait été acquitté après avoir été accusé de préparer des attentats outre-Manche. Avec un complice basé en Syrie, il aurait planifié l'assassinat de plusieurs personnalités, dont l'ancien Premier ministre Tony Blair, ainsi que des attaques terroristes dans le style de celle de Bombay, qui a fait 179 morts en 2008.

Malgré ce lourd dossier, Incedal a bel et bien été acquitté l'année dernière. Outre ce jugement incompréhensible tant les éléments à charge étaient a priori confondants, l'affaire est d'autant plus troublante que le procès a baigné dans une atmosphère de secret total. Lors de son procès, seule une poignée de journalistes triés sur le volet ont eu accès au tribunal.

Et même pour ces quelques chanceux, il leur a été interdit de rapporter la moindre information. Dans le même temps, certaines audiences se sont carrément tenues à huis-clos.

De quoi attiser la curiosité des autres médias britanniques et du public. Devant cet étrange silence, plusieurs organisations de médias ont ainsi tenté de faire annuler l'interdiction, en vain. Le 9 février dernier, la cour d'appel de Londres a renouvelé l'interdiction de piper mot sur ce dossier... Le mystère demeure donc complet, prêt à alimenter toutes les hypothèses…

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This