Accueil | Actualités | Médias | Procès Agrif/Houria Bouteldja, désinformation à FR3 ?
Pub­lié le 18 octobre 2012 | Éti­quettes :

Procès Agrif/Houria Bouteldja, désinformation à FR3 ?

L’Agrif (Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l' Identité Française et chrétienne) de Bernard Antony poursuit Houria Bouteldja (Parti des Indigènes de la République) pour ses propos où elle qualifiait les « blancs » de « sous-chiens » à « éduquer ». L’Agrif a été déboutée en première instance et le procès en appel s’est tenu le 15 octobre le devant la Cour d’Appel de Toulouse.

Après les plaidoiries des avocats de l’Agrif et avant celle de l’avocat de la prévenue, l’Avocat Général a plaidé la culpabilité d’Houria Bouteldja et requis très fermement sa condamnation par « une amende adaptée à la gravité des faits ».

FR3, par un procédé atténuatif a rapporté cette plaidoirie comme la demande d’une amende « légère » et les motivations de la réquisition de condamnation ont été passées sous silence. Par un procédé classique de symétrie des fausses fenêtres, FR3 a répété que l’accusée était une « militante anti-raciste » alors que l’Agrif était une « association proche de l’extrême droite ». Le pasteur Saïd Oujibou a envoyé au tribunal une lettre de soutien à l’Agrif.

Le jugement a été mis en délibéré.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This