Accueil | Actualités | Médias | Presse : les trois points chauds de la rentrée
Pub­lié le 1 septembre 2016 | Éti­quettes : , ,

Presse : les trois points chauds de la rentrée

SFR Presse, qui regroupe désormais L'Express, Libération et L’Étudiant, L'Obs, plus instable que jamais, mais aussi Le Journal du dimanche, dont le rapprochement avec Europe 1, va démarrer, se préparent à une rentrée agitée.

L'Obs, qui doit en principe annoncer courant septembre un plan d'économies de l'ordre de cinq millions d'euros, se prépare une nouvelle fois à des journées difficiles. La cure d'austérité imposée par l'actionnaire majoritaire -Le Monde- pourrait se traduire par la suppression d'une quarantaine de postes, essentiellement à la rédaction. Le décrochage de la diffusion, depuis la nouvelle formule lancée il y a un an, est en partie responsable du déficit de L'Obs. Le climat délétère en interne, depuis le licenciement sans ménagement de la numéro deux de la rédaction, Aude Lancelin, n'est pas là pour arranger les choses. Les détracteurs de L'Obs en interne accusent le social-démocrate Mathieu Croissandeau -le directeur- de règlement de compte politique vis-à-vis de cette proche de Nuit debout. Les règlements de compte n'ont pas lieu qu'à droite : côté peaux de bananes, la gauche sait également y faire.

Alors que la rentrée risque donc d'être tendue à L'Obs, elle sera au contraire studieuse à L'Express. L'hebdomadaire, qui lui aussi a fait un flop avec sa refonte du printemps, devrait être repensé début 2017. La réflexion sur l'avenir des newsmagazines, en plein décrochage de leur lectorat, pousse Alain Weill, le patron de BFM, de RMC, et de SFR Presse, la nouvelle société éditrice de L'Express, de Libération et de L'Etudiant, à trouver des solutions à l'hémorragie. Si la croissance pourrait venir de la nouvelle application de lecture des titres du groupe, lancée avant l'été, les lignes éditoriales passeront à l'avenir sous les fourches caudines de Guillaume Dubois. L'ancien directeur de BFM TV, nommé directeur général de SFR Presse, cornaquera à ce titre les très susceptibles Christophe Barbier à L'Express et Laurent Joffrin à Libé. Autant dire que la guerre larvée pourrait aussi être déclarée là-bas.

Hervé Gattegno, nouveau directeur du JDD, n'aura pas non plus une rentrée de tout repos. Après avoir débauché Anna Cabana au Point, il cherche à se constituer une garde rapprochée pour piloter le journal. Le JDD devra en effet se battre bec et ongle pour ne pas être absorbé par Europe 1. Si l'on parle de renforcement des synergies rédactionnelles, côté Lagardère active, le rapprochement des deux médias fait peser de lourdes craintes au Journal du dimanche. La puissance d'Europe 1 constitue une épée de Damoclès au-dessus de sa tête

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This