Accueil | Actualités | Médias | Polémique à Prochoix
Pub­lié le 15 février 2013 | Éti­quettes :

Polémique à Prochoix

Dans leur dernier numéro, Les Dossiers du contribuables accusent Prochoix d'avoir reçu 12 000 euros de subventions de la Ville de Paris alors que le dernier numéro de la revue paru remonterait à novembre 2011.

Une affirmation contestée par Caroline Fourest qui assure qu'un numéro a été publié le 1er avril 2012, bien que ne figurant pas sur le site de Prochoix. Elle explique dans la foulée que le prochain Prochoix « sort dans 3 semaines », c’est-à-dire au mois de mars 2013. Et affirme : « Nous publions 2 à 4 numéros par an selon les ressources de l’association ».

Sauf qu’en 2012, Prochoix n’en a publié qu’un seul, plus onze posts sur son blog, dont six recopiés sur d'autres médias. Onze posts auxquels la revue a rajouté mercredi onze autres posts antidatés, dénonce le site Nouvelles de France qui s'interroge : « Pourquoi cette antidatation ? Pour ne pas attirer l'attention du Conseil de Paris et pouvoir justifier le fait de toucher de nouveau 12 000 euros d'argent public au printemps 2013 (c'est-à-dire très bientôt) sans donner l'impression de réagir au buzz négatif provoqué par des "sites orientés" donc de craindre quelque chose/d'avoir quelque chose à se reprocher ? »

Crédit photo : montage le-studio-americain.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This