Accueil | Actualités | Médias | Plan social à Centre France La Montagne
Pub­lié le 12 novembre 2013 | Éti­quettes :

Plan social à Centre France La Montagne

318 postes vont être supprimés au sein du groupe Centre France La Montagne, a annoncé la direction aux comités d’entreprise le 5 novembre.

Pour Michel Habouzit, le directeur général du groupe Centre France La Montagne, le « déclin inéluctable car structurel » des ventes papier (-2 % par an) contraint son groupe à licencier et à entamer une « mutation du modèle économique ». Ce dernier ajoute que « sans transformation rapide de son modèle, le groupe Centre France La Montagne risquerait d'être confronté, dès 2016, à une grave situation financière avec un résultat courant négatif de 13 millions d'euros ».

318 emplois seront ainsi supprimés et le groupe va se séparer de ses « activités déficitaires ne relevant pas de son cœur de métier » dont la télévision de Clermont, iC1. Les secteurs concernés seront la prépresse, l'imprimerie d'Orléans, la publicité, les rédactions, les ventes, le marketing et l'administration.

« L'ensemble de ces mesures doit permettre d'atteindre une économie annuelle de fonctionnement de 16 millions d'euros », a ajouté Michel Habouzit qui compte, grâce à cette économie, créer de nouveaux secteurs (dont « des plates-formes numériques multi-supports développant des offres locales d'informations et de services ») et de nouveaux emplois (une soixantaine).

Le plan social, qui débutera le 14 novembre, a provoqué des grèves dans plusieurs titres du groupe. Centre France La Montagne, qui couvre le grand Centre et dénombre 15 titres de presse dont 7 quotidiens, représente actuellement 303 millions d’euros de chiffre d’affaire.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux