Accueil | Actualités | Médias | Plan social à Centre France La Montagne
Pub­lié le 12 novembre 2013 | Éti­quettes :

Plan social à Centre France La Montagne

318 postes vont être supprimés au sein du groupe Centre France La Montagne, a annoncé la direction aux comités d’entreprise le 5 novembre.

Pour Michel Habouzit, le directeur général du groupe Centre France La Montagne, le « déclin inéluctable car structurel » des ventes papier (-2 % par an) contraint son groupe à licencier et à entamer une « mutation du modèle économique ». Ce dernier ajoute que « sans transformation rapide de son modèle, le groupe Centre France La Montagne risquerait d'être confronté, dès 2016, à une grave situation financière avec un résultat courant négatif de 13 millions d'euros ».

318 emplois seront ainsi supprimés et le groupe va se séparer de ses « activités déficitaires ne relevant pas de son cœur de métier » dont la télévision de Clermont, iC1. Les secteurs concernés seront la prépresse, l'imprimerie d'Orléans, la publicité, les rédactions, les ventes, le marketing et l'administration.

« L'ensemble de ces mesures doit permettre d'atteindre une économie annuelle de fonctionnement de 16 millions d'euros », a ajouté Michel Habouzit qui compte, grâce à cette économie, créer de nouveaux secteurs (dont « des plates-formes numériques multi-supports développant des offres locales d'informations et de services ») et de nouveaux emplois (une soixantaine).

Le plan social, qui débutera le 14 novembre, a provoqué des grèves dans plusieurs titres du groupe. Centre France La Montagne, qui couvre le grand Centre et dénombre 15 titres de presse dont 7 quotidiens, représente actuellement 303 millions d’euros de chiffre d’affaire.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This