Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pays-Bas : Naissance d’un journal financé par ses lecteurs

5 avril 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pays-Bas : Naissance d’un journal financé par ses lecteurs

Pays-Bas : Naissance d’un journal financé par ses lecteurs

Aux Pays-Bas, un nouveau journal « alternatif » va naître du financement de ses abonnés.

Un appel à finance­ment avait été lancé à la mi-mars, et dépasse déjà toutes les espérances. Pour s’abonner à ce nou­veau jour­nal numérique sans pub­lic­ité, il suff­i­sait de pren­dre un abon­nement d’un an à hau­teur de 60 euros. Si les sommes réu­nies n’étaient pas suff­isantes, l’argent aurait été rem­boursé.

Mais alors que l’échéance est encore loin, la barre des 15 000 abon­nés espérés a déjà été franchie. À ce jour, plus de 17 300 per­son­nes y ont souscrit. « Nous avons déjà récolté plus d’un mil­lion d’eu­ros, soit plus que ce que nous estimions néces­saire pour le lance­ment », a déclaré à l’AFP Rob Wijn­berg, l’un des fon­da­teurs du pro­jet qui devrait débuter en sep­tem­bre.

Les objec­tifs de ce nou­veau jour­nal, bap­tisé De Cor­re­spon­dent, est de se vouloir un quo­ti­di­en « de qual­ité met­tant l’ac­cent sur les enquêtes et les sujets de fonds, les formes alter­na­tives de jour­nal­isme ». Et Rob Wijn­berg d’ajouter que « les médias par­lent sou­vent des excep­tions, des acci­dents dans la société, comme une banque qui fait fail­lite par exem­ple. Nous souhaitons met­tre l’ac­cent sur les struc­tures présentes dans la société ». En bref, selon sa for­mule, par­ler de ce qui se passe tous les jours, et pas unique­ment de ce qui se passe aujourd’hui.

Pour Wijn­berg, les médias tra­di­tion­nels « ont sou­vent peur de man­quer ce que leurs con­cur­rents ont », ce qui fait dis­paraitre toute dif­férence entre eux. « Mais cela a égale­ment pour con­séquence qu’il y a plus de place sur le marché pour des alter­na­tives », ajoute-t-il.

« Jamais aupar­a­vant et nulle part ailleurs dans le monde n’y a‑t-il eu autant de per­son­nes prêtes à devenir mem­bres d’une nou­velle plate­forme jour­nal­is­tique en con­struc­tion », se vante De Cor­re­spon­dent sur son site inter­net.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision