Accueil | Actualités | Médias | Nouveau pure player local pour Grenoble
Pub­lié le 14 mai 2013 | Éti­quettes : , ,

Nouveau pure player local pour Grenoble

Un nouveau pure player local, projet plutôt à la mode, va voir le jour demain 15 mai à Grenoble.

Intitulé Place Gre’net, le site d’information en ligne sera accessible gratuitement jusqu’au 10 septembre avant de rendre une partie de son contenu payant. L’objectif : « développer un journalisme local, indépendant et de qualité, loin du sensationnalisme et de la course aux faits divers que l’on connaît aujourd’hui » en s’inspirant du modèle de Mediapart.

La monétisation se fera par deux canaux : les abonnements ainsi que la publicité. Dans la région de Grenoble, seul Le Dauphiné Libéré monopolise l’information locale. L’espace est donc à prendre sur internet. En attendant le lancement officiel, Place Gre'Net lève des fonds grâce à Kiss Kiss Bank Bank, une plate forme de financement participatif.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This