L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Médias : Sarkozy et ses caméras bidon

19 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Médias : Sarkozy et ses caméras bidon

Médias : Sarkozy et ses caméras bidon

19 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Dans son dernier livre, Une femme au cœur du pouvoir de l’État (Plon, 2013), Michèle Alliot-Marie révèle que Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, se serait entouré de fausses caméras pour amplifier l’image de l’intérêt que lui portent les médias.

Le Canard Enchaîné et Le Lab d’Europe 1, qui ont lu le livre en ques­tion, rela­tent ce pas­sage : « Avant son élec­tion en 2007, je voy­ais tou­jours Nico­las Sarkozy arriv­er entouré d’une nuée de caméras. Cer­taines por­taient les sigles de TF1, France 2, etc., mais d’autres étaient sans mar­que. Ces caméras, placées par le cab­i­net même de Nico­las Sarkozy, étaient des­tinées à véhiculer une image de futur prési­dent qui monop­o­lise l’in­térêt des médias. »

L’ancienne min­istre de l’Intérieur, qui avait suc­cédé à Sarkozy en 2007, déplore le « côté arti­fi­ciel, voire men­songer » des cam­pagnes poli­tiques. Et celle-ci d’ajouter : « Tous ces petits jeux font par­tie de la com­mu­ni­ca­tion poli­tique, de ce côté ‘fab­riqué’. »

Rap­pelons que Michèle Alliot-Marie n’a pas hésité, elle non plus, à céder à ces cam­pagnes poli­tiques « arti­fi­cielles » et « men­songères ». En décem­bre 2005, elle vis­i­tait en effet offi­cielle­ment un cen­tre d’insertion de la Défense à Montl­héry, struc­ture qu’elle avait elle-même con­tribué à créer mais dont on déplo­rait le manque de moyens. Sous les crépite­ments des appareils pho­to, celle qui était alors min­istre de la Défense se prom­e­nait au milieu d’ordinateurs flam­bant neuf. Mais le Canard enchaîné avait révélé qu’à peine les pro­jecteurs éteints, une société de loca­tion d’ordinateurs avait récupéré toutes les machines, prêtées ou louées le temps de la vis­ite. Madame la min­istre avait en effet exigé que la salle du cen­tre d’insertion regorge d’ordinateurs pour don­ner l’illusion des moyens « mis en œuvre ». Faux ordi­na­teurs con­tre fauss­es caméras : une manip­u­la­tion vaut l’autre ! Mais après tout, « ces petits jeux font par­tie de la com­mu­ni­ca­tion poli­tique », n’est-ce pas.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran fr.news.yahoo.com

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés