Accueil | Actualités | Médias | Journalistes amateurs et surtout clandestins”
Pub­lié le 30 septembre 2012 | Éti­quettes :

Journalistes amateurs et surtout clandestins”

Un article de L'Orient Le Jour du 28/09/2012 - En Syrie où la presse est muselée depuis des décennies, une multitude de journaux clandestins et de sites Internet nés d’initiatives privées ont fleuri depuis le début du soulèvement. La plupart de ces médias soutenant l’insurrection travaillent dans le plus grand secret, et les journalistes utilisent des noms de plume de crainte d’être persécutés. Suryitna (Notre Syrie), Oxygène, Hurriyat (Libertés) ou encore Enab Baladi (Raisin local) sont certains de ces médias, lancés pour la plupart par des citoyens journalistes. (...)

Lire l'article sur L'Orient Le Jour

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux