Accueil | Actualités | Médias | Journalistes amateurs et surtout clandestins”
Pub­lié le 30 septembre 2012 | Éti­quettes :

Journalistes amateurs et surtout clandestins”

Un article de L'Orient Le Jour du 28/09/2012 - En Syrie où la presse est muselée depuis des décennies, une multitude de journaux clandestins et de sites Internet nés d’initiatives privées ont fleuri depuis le début du soulèvement. La plupart de ces médias soutenant l’insurrection travaillent dans le plus grand secret, et les journalistes utilisent des noms de plume de crainte d’être persécutés. Suryitna (Notre Syrie), Oxygène, Hurriyat (Libertés) ou encore Enab Baladi (Raisin local) sont certains de ces médias, lancés pour la plupart par des citoyens journalistes. (...)

Lire l'article sur L'Orient Le Jour

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This