Accueil | Actualités | Médias | Licenciements au sein du premier journal finlandais
Pub­lié le 11 janvier 2014 | Éti­quettes :

Licenciements au sein du premier journal finlandais

37 salariés de la rédaction du premier journal finlandais, Helsingin Sanomat, vont être licenciés, a annoncé le groupe Sanoma.

Un chiffre qui représente 10 % de la rédaction et portera celle-ci à 280 personnes. La décision fait suite à trois mois de négociations avec les salariés durant lesquelles des recours au travail à temps partiel et des arrangements de départs à la retraite anticipée ont été décidés.

« Nous avons dû prendre des décisions difficiles et importantes pour faciliter le succès de Helsingin Sanomat, confronté au changement des médias et à la récession », a indiqué le rédacteur en chef du journal, Kaius Niemi.

Helsingin Sanomat est le premier quotidien en Finlande. Il édite également un journal gratuit et un journal télévisé. Son chiffre d'affaires a baissé de 4 % au troisième trimestre par rapport à l'année précédente et les abonnements au journal papier sont également sur le déclin. La situation du groupe Sanoma n'est guère mieux avec, en octobre, une lourde perte de 266 millions d'euros au troisième trimestre suivie d'un plan de suppression de titres et de centaines de postes en Finlande et aux Pays-Bas.

La restructuration en cours a été qualifiée par le PDG du groupe Harri-Pekka Kaukonen comme « la plus grande transformation de l'histoire » du groupe.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.