Accueil | Actualités | Médias | L’Express veut « réinventer la fonction du news magazine »
Pub­lié le 24 mai 2013 | Éti­quettes :

L’Express veut « réinventer la fonction du news magazine »

À l’occasion de son 60ème anniversaire, qui aura lieu dans une quinzaine de jours, le magazine L’Express change sa formule.

« À quoi sert un news dans un monde où les informations arrivent en permanence sur Internet, les smartphones, à la télévision…? Le round up de l'actualité est mort. Des besoins disparaissent mais d'autres émergent. Par exemple, des analyses plus approfondies et des débats », a commenté le directeur de la rédaction de L'Express, Christophe Barbier (voir portrait publié ce jour). Car le magazine fondé en 1953 veut « réinventer la fonction du news magazine » en supprimant certaines rubriques et en s’axant sur le traitement approfondi des sujets.

« Il n'y aura plus de pages rubriquées mais des sujets. Nous continuerons de nous intéresser à tous les sujets, de la culture à l'économie, mais nous sélectionnerons avec encore plus d'exigence les sujets », poursuit Christophe Barbier.

« En lisant L'Express, vous aurez une hiérarchisation de l'information, un approfondissement et un engagement éditorial », promet le groupe de presse belge Roularta, qui détient le magazine. Ce dernier souhaite « créer et anticiper l'actualité à venir et qui va compter ». La une du magazine se concentrera désormais sur un seul sujet, traité sur 10 à 12 pages.

Les applications pour mobiles et tablettes sont également revues, et une nouvelle chaîne vidéo va être lancée. Enfin, L’Express Connect, qui se veut le « symbole de la convergence entre le site Web et le magazine », permettra de scanner une page du magazine papier avec son téléphone pour avoir accès à des vidéos, diaporamas, et autres compléments.

Cette opération sera soutenue par une campagne de publicité de 2 millions d’euros.

Crédit photo : Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This