Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Les médias russes interdits de jurons

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

11 avril 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Les médias russes interdits de jurons

Les médias russes interdits de jurons

Temps de lecture : < 1 minute

Le président russe Vladimir Poutine vient de promulguer une loi visant à réprimer l’emploi de jurons dans les médias russes. Une loi qui concerne également les médias en ligne.

« La loi prévoit une respon­s­abil­ité admin­is­tra­tive pour la pro­duc­tion et la dif­fu­sion de médias con­tenant des jurons », indique ce lun­di le site du Krem­lin. Le pro­jet de loi avait été adop­té par la Douma le 19 mars puis approu­vé par le Con­seil de la fédéra­tion. Les amendes prévues vont de 2 000 à 3 000 rou­bles pour les par­ti­c­uliers (50 à 75 euros), de 5 000 à 20 000 rou­bles (125 à 500 euros) pour les représen­tants offi­ciels et de 20 000 à 200 000 (500 à 5 000 euros) pour les per­son­nes morales. Aus­si, le niveau d’ob­scénité des jurons pronon­cés sera éval­ué par des philologues.

De toute évi­dence, Vladimir Pou­tine sem­ble être attaché au savoir-vivre dif­fusé par les médias.

Vidéos à la une