Accueil | Actualités | Médias | Offshore Leaks : les journalistes refusent de livrer leurs infos
Pub­lié le 14 avril 2013 | Éti­quettes :

Offshore Leaks : les journalistes refusent de livrer leurs infos

Sans surprise, la presse a refusé d’obtempérer à la demande surréaliste du ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, de livrer les noms des contribuables français possédant un compte à l’étranger.

Dans le cadre du « Offshore Leaks », vaste enquête réalisée par un consortium de journaux internationaux, les journalistes ont en effet ces noms en leur possession. Hier c’est le quotidien Le Monde qui l’annonçait ainsi sur son site : « Protection des sources, protection de la mission d’information, sobre et rigoureuse, qui est la nôtre : pour ces deux raisons, Le Monde rejette fermement – comme l’ont fait les autres médias travaillant sur Offshore Leaks – toute demande, qu’elle soit judiciaire ou gouvernementale (…) A chacun son rôle. A la Justice d’établir les responsabilités là où la loi a pu être enfreinte. Aux gouvernants et législateurs de prendre des mesures pour prévenir les abus. A la presse d’éclairer le citoyen... »

Crédit photo : © Milady de Winter pour l'OJIM

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux