Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les 100 mots du journalisme, de François Dufour

13 janvier 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Les 100 mots du journalisme, de François Dufour

Les 100 mots du journalisme, de François Dufour

François Dufour est célèbre dans la profession pour avoir tweeté l’audience de DSK lors de son procès à New-York. Il est aussi le fondateur et rédacteur en chef du Petit Quotidien et de Mon Quotidien, destinés aux jeunes générations. Il vient de publier chez Que sais-je un petit guide du journalisme en 100 mots. Une gageure, dans l’ensemble réussie. Un peu de picorage.

Aides à la presse

Bien doc­u­men­tées, TVA réduite, aide au portage, aide postale, aides directes, mécé­nat, aide à l’investissement, aide aux cor­re­spon­dants locaux, sans oubli­er une niche fis­cale qui vient d’être rabotée « un sujet peu traité par … les béné­fi­ci­aires ». Remar­quons que les Ital­iens ont pris la déci­sion de les sup­primer en trois ans.

Connivence

« Depuis Théophraste Renau­dot et sa Gazette fab­riquée dans l’antichambre de Riche­lieu, l’histoire du jour­nal­isme est grosse de con­nivence, de com­plai­sance, voire de rela­tions inces­tueuses avec les pou­voirs » (Philippe Mey­er, cité). Voir la vidéo Jour­nal­istes et poli­tiques : la prox­im­ité jusque dans l’in­time que nous avions réal­isé sur le sujet il y a quelques années.

Danseuse (pour industriels)

« Pourquoi dia­ble des indus­triels à suc­cès achè­tent ils des médias en pleine crise de la presse ? Prob­a­ble­ment parce que ce sont des danseuses et qu’elles ne sont pas trop chères ». Voir aus­si sur le sujet l’ouvrage de Jean Stern « Les patrons de la presse nationale. Tous mau­vais » La Fab­rique, 2012. Sans oubli­er l’indispensable « Ils ont acheté la presse » de Ben­jamin Dor­mann, Jean Picol­lec, 2014.

Liberté de la presse

L’article mon­tre, de manière indi­recte mais claire­ment, que der­rière une lib­erté appar­ente les cen­sures sont nom­breuses. La liste des inter­dic­tions est longue, encore la loi anti fake news n’avait elle pas encore été votée au moment de cette édi­tion.

Objectivité

« L’objectivité en jour­nal­isme ça n’existe pas. L’impartialité impose de faire abstrac­tion de ses opin­ions per­son­nelles et de ses préjugés » (Pierre Tourangeau, Radio Cana­da). Tout jour­nal­iste est un sujet donc non objec­tif mais vise à être impar­tial, hon­nête, loy­al, tout un pro­gramme. Dis­ons qu’il y a encore du tra­vail.

Observatoire

Un arti­cle plus faible, men­tion­nant le fan­toma­tique ODI (Obser­va­toire de la Déon­tolo­gie de l’Information) à l’activité qua­si nulle et pas­sant sous silence @rrêts sur images, Acrimed et l’Ojim.

Vie privée

Presque deux pages sur le sujet et un aver­tisse­ment salu­taire sur la pseu­do trans­parence. « La trans­parence totale devient total­i­taire. L’ordre moral. Le jour­nal­isme voyeur sans lim­ites est un bien plus grand dan­ger que les caméras de sur­veil­lance ou la cir­cu­la­tion de don­nées privées sur inter­net ».

Comme le souligne l’auteur et c’est la loi du genre, il man­querait de nom­breux mots : Ama­zon, Blogueur, Cen­sure, Cor­rup­tion etc. Mais tel quel l’ouvrage est indis­pens­able aux étu­di­ants en jour­nal­isme, à ceux qui souhait­eraient accéder à la pro­fes­sion et à tous ceux qui s’intéressent au plus beau et au plus dif­fi­cile des métiers.

François Dufour, Les 100 mots du jour­nal­isme, Que sais-je (2018), 125 pages, 9 €

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.