Accueil | Actualités | Médias | [MàJ] Le site d’information Owni va disparaître
Pub­lié le 8 décembre 2012 | Éti­quettes :

[MàJ] Le site d’information Owni va disparaître

Mis à jour le 8/12/2012 à 18h30 — Conçu à l’origine comme un média de distribution libre visant à lutter contre la loi Hadopi, le site OWNI (Objet Web Non identifié) est devenu le leader du data journalism (journalisme de données) à la française, ce nouveau journalisme qui vise à mettre à la disposition du public des données qu’il n’est pas censé connaître.

Le site accueille des articles quotidiens provenant de blogs externes ou directement publiés sur le site. Le directeur de la publication en est Guillaume Dasquié, un journaliste qui s’est spécialisé dans les questions liées à la défense nationale, aux services secrets et au secret d’Etat. OWNI fait la part belle aux sites « antifascistes » comme fafwatch, auxquels il s’efforce de donner une visibilité.

Mais le site va bientôt disparaître, du moins dans sa forme actuelle. Le fonds d’investissement Aventport, son actionnaire, prépare en effet un plan social d’importance. Sur 17 salariés, dont 11 journalistes, seuls 5 seront conservés, dont un seul journaliste, a indiqué une source proche du dossier qui confirme ainsi l’information de Rue89. Il est également prévu une fusion avec le magazine Usbek & Rica, un trimestriel papier. Aventport souhaite également transformer OWNI, qui avait reçu en 2010 et 2011 à Boston le prix du meilleur site d’information en ligne de langue non-anglaise, en prestataire d’applications pour les entreprises et les médias.

Des négociations sont en cours pour que huit salariés, dont trois journalistes, soient gardés.

Crédit photo : Capture d'écran via Owni.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This