Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le ministre du Travail relaxé après avoir qualifié Minute de journal « xénophobe »
Publié le 

18 juillet 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le ministre du Travail relaxé après avoir qualifié Minute de journal « xénophobe »

Le ministre du Travail relaxé après avoir qualifié Minute de journal « xénophobe »

Il y a deux ans, François Rebsamen, ministre du travail, avait estimé sur France Info que l’hebdomadaire Minute « prônait la xénophobie ».

« Voilà un jour­nal qui a prôné et prône encore la xéno­pho­bie, sûre­ment, à la lim­ite, le racisme et l’an­tisémitisme », avait-il déclaré. Aus­sitôt, la société Sacen, qui édite le jour­nal incrim­iné, avait pour­suivi M. Reb­samen pour injure publique, récla­mant 5 000 euros de dom­mages et intérêts au min­istre.

Cepen­dant, le tri­bunal cor­rec­tion­nel de Paris l’a relaxé ven­dre­di dernier, esti­mant que les pro­pos en ques­tion « con­stituent l’ex­pres­sion d’un juge­ment de valeur porté par François Reb­samen sur l’idéolo­gie et les posi­tions défendues, selon lui, par une pub­li­ca­tion dont la nature polémique est notoire ». D’après le juge­ment, rap­porté par l’AFP, ces pro­pos « ne dépassent pas, dans un tel con­texte, les lim­ites admis­si­bles de la lib­erté d’ex­pres­sion qui doit pou­voir s’ex­ercer dans une société démoc­ra­tique ».

Récem­ment con­damné pour un titre polémique et humoris­tique sur les homo­sex­uels (« mariage homo : bien­tôt ils vont pou­voir s’enfiler… la bague au doigt »), Minute avait été fustigé par les juges pour « un jeu de mot vul­gaire sur la sodomie » dont le car­ac­tère « réduc­teur, claire­ment méprisant et out­rageant » con­sti­tu­ait bien une injure. Mais bien enten­du, dire d’un jour­nal qu’il est « xéno­phobe » n’est ni réduc­teur, ni claire­ment méprisant, ni out­rageant et ne con­stitue donc pas une injure ! Pas sûr que « la jus­tice ne juge que selon le code pénal » comme l’affirmait Chris­tiane Taubi­ra ces jours-ci…

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision