Accueil | Actualités | Médias | Le journaliste : à gauche, diplômé et peu aisé
Pub­lié le 25 avril 2013 | Éti­quettes :

Le journaliste : à gauche, diplômé et peu aisé

Selon une étude menée par l'Association des journalistes professionnels (AJP) et le Centre de l'opinion de l'ULG, le journaliste francophone-type est un homme instruit et plutôt de gauche.

Les deux tiers des rédactions sont composées d’hommes. Le nombre de femme diminue selon que l’on s’avance dans les tranches d’âge. « Les femmes sortent de la profession à un moment donné entre 30 et 40 ans, sans doute au moment où elles ont des enfants. Il faut se poser la question de savoir pourquoi la profession n'est toujours pas plus féminisée, ce qui est le cas en France, par exemple », constate Martine Simonis, secrétaire générale de l'AJP.

Aussi, tous les journalistes de moins de 35 ans sont titulaires d'un diplôme du supérieur non universitaire (24%) ou universitaire (76%). Une fois de plus, la proportion diminue selon les tranches d’âge. Concernant les revenus, si les journalistes se disent moyennement aisés, les indépendants sont les plus précaires. 29% de ces derniers âgés de 31 à 40 ans disent être pauvres ou modestes. « De nombreux répondants nous ont dit bénéficier d'un niveau de vie moyennement aisé grâce au salaire de leur conjoint ou de la combinaison des deux salaires », ajoute Martine Simonis.

Enfin, leur tendance politique, marquée à gauche, n’étonnera personne…

Crédit photo : Luc Legay via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.