Le gouvernement ne vendra pas son CUL aux médias

On s’en est payé une bonne tranche au Conseil des ministres du 22 août. À l’origine de la rigolade, le ministre de la Ville, François Lamy, venu présenter son projet de création de « contrats urbains locaux » dans les banlieues sensibles. Victorin Lurel, secrétaire d’État chargé de l’Outre-mer, a aussitôt rebondi, sérieux comme un pape : « Bonne chance pour vendre médiatiquement les… CUL ». Et François Hollande, hilare, de trancher : « Oui, effectivement, remarque judicieuse ». On s’est plus sagement rabattu sur les « Contrats urbains globaux ». C’est plus facile à assumer, mais incontestablement moins médiatique…