Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
La presse européenne bientôt sous contrôle de l’UE ?

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

5 février 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La presse européenne bientôt sous contrôle de l’UE ?

La presse européenne bientôt sous contrôle de l’UE ?

Temps de lecture : < 1 minute

Entre la guerre au Mali et le débat parlementaire sur le mariage homosexuel, l’information semble être passée quasiment inaperçue en France. Elle est cependant extrêmement intéressante.

Un rap­port inti­t­ulé Des médias libres et plu­ral­istes pour soutenir la démoc­ra­tie en Europe vient d’être ren­du pub­lic. Demandé par Neel­ie Kroes, com­mis­saire européenne en charge des nou­velles tech­nolo­gies, ce rap­port demande la créa­tion d’un « con­seil indépen­dant des médias » dans chaque pays de l’U­nion européenne. Ce con­seil devrait « dis­pos­er de réels pou­voirs de sanc­tion comme le fait d’im­pos­er des amendes, d’or­don­ner la dif­fu­sion d’ex­cus­es publiques ou le retrait du statut de jour­nal­iste ».

Bien enten­du, l’U­nion Européenne cha­peauterait ces nou­velles autorités, en étant « com­pé­tente pour pro­téger la lib­erté de la presse et le plu­ral­isme ». Ce rap­port pré­conise égale­ment une har­mon­i­sa­tion des règles dans ce domaine.

On ne con­nait pas encore les suites éventuelles de ce doc­u­ment. Mais, une chose est sûre : si les recom­man­da­tions pré­con­isées venaient à être appliquée par la Com­mis­sion européenne, la presse n’en serait claire­ment pas plus libre, ni davan­tage pluraliste.

Source : RTBF

Crédit pho­to : cap­ture d’écran ec.europa.eu