Accueil | Actualités | Médias | La presse européenne bientôt sous contrôle de l’UE ?
Pub­lié le 5 février 2013 | Éti­quettes :

La presse européenne bientôt sous contrôle de l’UE ?

Entre la guerre au Mali et le débat parlementaire sur le mariage homosexuel, l'information semble être passée quasiment inaperçue en France. Elle est cependant extrêmement intéressante.

Un rapport intitulé Des médias libres et pluralistes pour soutenir la démocratie en Europe vient d'être rendu public. Demandé par Neelie Kroes, commissaire européenne en charge des nouvelles technologies, ce rapport demande la création d'un « conseil indépendant des médias » dans chaque pays de l'Union européenne. Ce conseil devrait « disposer de réels pouvoirs de sanction comme le fait d'imposer des amendes, d'ordonner la diffusion d'excuses publiques ou le retrait du statut de journaliste ».

Bien entendu, l'Union Européenne chapeauterait ces nouvelles autorités, en étant « compétente pour protéger la liberté de la presse et le pluralisme ». Ce rapport préconise également une harmonisation des règles dans ce domaine.

On ne connait pas encore les suites éventuelles de ce document. Mais, une chose est sûre : si les recommandations préconisées venaient à être appliquée par la Commission européenne, la presse n'en serait clairement pas plus libre, ni davantage pluraliste.

Source : RTBF

Crédit photo : capture d'écran ec.europa.eu

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This