Accueil | Actualités | Médias | La mafia japonaise a désormais son propre magazine
Pub­lié le 14 juillet 2013 | Éti­quettes :

La mafia japonaise a désormais son propre magazine

Fait inédit : les yakusa ont désormais leur gazette, qui a été récemment distribuée à ses 28 000 membres. Elle s’intitule Yamaguchi-gumi Shinpo (« La gazette du clan Yamaguchi ») et ne se trouve ni en kiosque, ni sur abonnement, mais circule en interne.

Les valeurs de la pègre japonaise y sont rappelées et les troupes y sont remotivées par un éditorial de Kenichi Shinoda, le grand patron du clan Yamaguchi, l’un des plus puissants au Japon. Ce dernier explique qu’en période de crise, les yakusa ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers et leur « marque » s’ils veulent continuer à développer leurs affaires.

Les membres pourront également y trouver des jeux comme le Go ou le Shogi, des poèmes traditionnels japonais, et même une rubrique « people » évoquant la vie privée des gros bonnets de la pègre. La périodicité du journal n’est pas encore connue.

La mafia japonaise œuvre sur plusieurs théâtres : trafic de drogue, jeux d’argent, prostitution, racket, usure, ainsi que des actifs dans la finance et l’immobilier. Elle n’est pas officiellement hors-la-loi bien que de plus en plus de lois permettent aux autorités de lutter contre ses activités.

Crédit photo : sushicam via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.