Accueil | Actualités | Médias | Inrap : Filippetti nomme (encore) un socialiste
Pub­lié le 26 février 2013 | Éti­quettes :

Inrap : Filippetti nomme (encore) un socialiste

Alors qu’il avait, semble-t-il, fait du bon travail à la tête de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), la faisant passer de l’état de déficitaire en 2009 à bénéficiaire en 2012, Arnaud Roffignon n’a pas été reconduit dans ses fonctions.

Et pour cause : il vient d’être remplacé par Pierre Dubreuil, ancien directeur général des services du Muséum national d'histoire naturelle, tout fraîchement nommé par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Problème ? Pierre Dubreuil, conseiller régional d’Ile-de-France, est socialiste. La droite crie au scandale. « Roffignon avait fait du bon boulot. Il a été viré comme un malpropre ! » s’insurge-t-on dans son entourage. « Tout ceci est consternant et historiquement sans précédent au ministère de la Culture par son ampleur » renchérit un proche de Christine Albanel, ex ministre de la Culture. Et Frédéric Mitterrand, ancien de la Culture lui aussi, d’estimer que « tout cela relève du flingage généralisé et c'est tout simplement très mal et très moche ».

Si la réaction est si vite, c’est parce qu’Aurélie Filippetti semble très coutumière de ce genre de procédés. Depuis son arrivée à la Culture, plusieurs têtes sont tombées au sein des organismes culturels.

Crédit photo : Fondapol - Fondation pour l'innovation politique via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux