Accueil | Actualités | Médias | Inrap : Filippetti nomme (encore) un socialiste
Pub­lié le 26 février 2013 | Éti­quettes :

Inrap : Filippetti nomme (encore) un socialiste

Alors qu’il avait, semble-t-il, fait du bon travail à la tête de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), la faisant passer de l’état de déficitaire en 2009 à bénéficiaire en 2012, Arnaud Roffignon n’a pas été reconduit dans ses fonctions.

Et pour cause : il vient d’être remplacé par Pierre Dubreuil, ancien directeur général des services du Muséum national d'histoire naturelle, tout fraîchement nommé par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Problème ? Pierre Dubreuil, conseiller régional d’Ile-de-France, est socialiste. La droite crie au scandale. « Roffignon avait fait du bon boulot. Il a été viré comme un malpropre ! » s’insurge-t-on dans son entourage. « Tout ceci est consternant et historiquement sans précédent au ministère de la Culture par son ampleur » renchérit un proche de Christine Albanel, ex ministre de la Culture. Et Frédéric Mitterrand, ancien de la Culture lui aussi, d’estimer que « tout cela relève du flingage généralisé et c'est tout simplement très mal et très moche ».

Si la réaction est si vite, c’est parce qu’Aurélie Filippetti semble très coutumière de ce genre de procédés. Depuis son arrivée à la Culture, plusieurs têtes sont tombées au sein des organismes culturels.

Crédit photo : Fondapol - Fondation pour l'innovation politique via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This