Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Hongrie, une conférence sur la liberté d’expression à l’âge digital

17 novembre 2021

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Hongrie, une conférence sur la liberté d’expression à l’âge digital

Hongrie, une conférence sur la liberté d’expression à l’âge digital

17 novembre 2021

C’est à Budapest que Claude Chollet a participé à une conférence organisée par une université privée, le Mathias Corvinus Collegium (MCC), les 11 et 12 novembre 2021. Ouverte par Zoltán Szalai, directeur du MCC et éditeur de la plateforme internet Mandiner, la conférence a accueilli plus de trente conférenciers venus de sept pays. Quelques aperçus.

De l’âge digital, de ses défis et des pressions sur les éditeurs

C’est ce à quoi se sont attachées deux tables ron­des. La pre­mière mod­érée par Boris Kàl­noky (Hon­grie, ex Die Welt) était organ­isée autour du Tchèque Mtyas Zrno, de John O’Sullivan (Danube Insti­tute), de Mik­los Szan­tho (juriste) et de Claude Chol­let (Ojim). La sec­onde présidée par Frank Fure­di de l’université de Kent, rassem­blait les Alle­mands Alexan­der Mar­guier (Cicero), le Bri­tan­nique Sam Lei­th (The Spec­ta­tor), l’Américain Julius Krein (Amer­i­can Affairs) et le Hon­grois Lás­zló Szabó.

Médias sociaux et avenir du journalisme

Les médias soci­aux, miel et poi­son du jour­nal­isme, furent débat­tus sous la houlette de Gerge­ly Szil­vay (Mandin­er) avec Ralf Schuler (Alle­magne, Bild), Nor­man Lewis (États-Unis), Glad­den Pap­pin (Amer­i­can Affairs) , Arnaud Dassier (France, Avisa part­ners), Mar­i­ann Öry (Mag­yar Hirlap) alors que les aspects déon­tologiques étaient traités par Bir­git Kelle (Die Welt), Jano Gar­cia (Espagne, El Lib­er­al), Anne-Élis­a­beth Moutet (The Tele­graph) et Loret­ta Toth (Mag­yar Nemzet).

D’autres aspects ont été abor­dés par Matthew Tyr­mand (États-Unis, pro­jet Ver­i­tas), Ste­fano Mag­ni (Ital­ie), Rodri­go Ballester (Espagne) et une table ronde spé­ci­fique s’est tenue sur les médias français devant les étu­di­ants du MCC. Une séance de tra­vail a été organ­isée avec le site homo­logue de l’Ojim en Hon­grie, Tran­sz­parens Újságírásért Alapítvány (TUA, Fon­da­tion pour un Jour­nal­isme Trans­par­ent, en hon­grois) lancée au tout début de 2020 qui est en pleine expansion.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés