Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Foreign Affairs : migrants de tous les pays, unissez-vous !
Publié le 

6 mars 2020

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Foreign Affairs : migrants de tous les pays, unissez-vous !

Foreign Affairs : migrants de tous les pays, unissez-vous !

C’est ce que préconise la revue de référence en géopolitique, Foreign Affairs, dans dans un article publié en ligne le 24 février 2020. « Nos sauveurs, les migrants », telle est l’optique privilégiée. Lecture attentive.

Le titre : Seules les migra­tions peu­vent sauver l’État prov­i­dence.
Le sous-titre : « Les pays rich­es ont besoin de 380 mil­lions de tra­vailleurs sup­plé­men­taires d’ici 2050 ».
L’auteur : Lant Pritch­ett, directeur d’un cen­tre de recherch­es à Oxford. Né en 1959, c’est un écon­o­miste spé­cial­iste des ques­tions de développe­ment. Pritch­ett a tra­vail­lé pour la Banque Mon­di­ale durant 5 ans, de 1988 à 2000 puis de 2004 à 2007. Il est l’auteur sup­posé de la note con­tro­ver­sée du mémoran­dum signé par Lawrence Sum­mers, alors écon­o­miste en chef de la banque mon­di­ale, sur la libéral­i­sa­tion du com­merce et en par­ti­c­uli­er sur la « néces­saire » expor­ta­tion des indus­tries les plus pol­lu­antes vers les pays pau­vres. Il a ensuite enseigné à Har­vard. Selon lui, le seul mod­èle économique viable dans un avenir proche passe par l’accroissement de la poli­tique migra­toire volon­taire et accep­tée par les pays les plus rich­es. C’est ce thème qu’il développe de nou­veau dans son arti­cle de For­eign Affairs.

Les arguments sont économiques

Le pré­sup­posé de départ est accept­able : Pritch­ett sup­pose que dans les décen­nies à venir, « le monde dévelop­pé sera con­fron­té à un défi démo­graphique impos­si­ble à empêch­er ». Nous vieil­lis­sons et nous man­quons de jeunes.

En 2050, la généra­tion des actuels trente­naires aurait « à faire face aux con­séquences du déficit démo­graphique à venir », ce qui empêcherait alors les divers pro­grammes liés à l’Etat prov­i­dence. En même temps, les pays rich­es man­queraient de jeunes tra­vailleurs. Du coup, la « solu­tion » serait sim­ple, « même si poli­tique­ment dif­fi­cile » : « dans les décen­nies à venir, les pays rich­es devraient ouvrir leurs fron­tières à davan­tage de tra­vailleurs des pays pau­vres ».

Les pays du Golfe en exemple

* Com­ment éviter l’écueil de « la xéno­pho­bie » ? En prenant exem­ple sur des mod­èles qui, selon l’auteur, fonc­tion­neraient : Sin­gapour, la Suède, les pays du golfe per­sique. Dans ce dernier cas, les tra­vailleurs migrants se voient sou­vent retir­er toute lib­erté, y com­pris le passe­port, ce qui ne sem­ble pas émou­voir le libéral Pritch­ett. Quant à la Suède, l’auteur ne sem­ble pas infor­mé de l’état du pays, du taux de délin­quance et de crimes sex­uels liés aux migra­tions, au point que le pays tout entier remet en ques­tion son ancien mod­èle bien­faisant.

Ceci dit, Pritch­ett l’affirme : il ne sert à rien d’en débat­tre (la démoc­ra­tie, vue depuis cette forme de libéral­isme, c’est tou­jours très beau) puisque « les pays rich­es n’ont pas vrai­ment le choix ». Le même argu­ment d’autorité qui, chaque fois que les mon­di­al­istes pré­ten­dent « penser », oublie la pos­si­bil­ité de poli­tiques natal­istes, comme ce qui se fait par exem­ple à l’Est de l’Union Européenne. TINA, there is no alter­na­tive aurait dit Mar­garet Thatch­er.

Il y aura encore pire que la « cat­a­stro­phe démo­graphique » annon­cé, si nous fer­mons nos fron­tières et que nous « n’accueillons plus de migrants » : sans migra­tions, nous per­dri­ons au moins 120 mil­lions de per­son­nes en âge de tra­vailler, du fait du vieil­lisse­ment.

Travailleurs du monde entier, migrez

Dès lors, il n’y aurait qu’une seule solu­tion : « Tra­vailleurs du monde, migrez ! ». Il nous faut 260 mil­lions de tra­vailleurs en plus pour main­tenir nos états prov­i­dence, d’après l’auteur, mais nous allons per­dre env­i­ron 120 mil­lions de tra­vailleurs. Du coup, la solu­tion est bête comme un cal­cul d’économiste : 260 + 120 = 380 mil­lions. Accueil­lons donc 380 mil­lions de migrants et tout ira bien !

Mais alors ? Out­re les ten­sions sociales et les crises de civil­i­sa­tion, les rem­place­ments de pop­u­la­tion, la dis­pari­tion des iden­tités, dont il ne par­le pas, Pritch­ett oublie un détail : les migrants en ques­tion vieil­liront et devien­dront eux-mêmes des retraités que la société devra pren­dre en charge (en faisant venir com­bi­en de mil­lions de nou­veaux migrants ?), prise en charge accen­tuée par le coût de leur nom­bre d’enfants, car le migrant fait plus d’enfants que l’habitant du pays d’accueil. Il fau­dra, pour cette dernière rai­son aus­si, accueil­lir encore plus de migrants, « fac­teurs de richesse »

L’auteur ne va donc pas assez loin : pourquoi ne pas plutôt déplac­er mas­sive­ment, main­tenant, d’un coup, sinon tous les habi­tants des pays pau­vres vers les pays rich­es, mais dis­ons une bonne moitié ? La solu­tion mir­a­cle s’appliquerait en une fois et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mon­des pos­si­bles comme dis­ait Leib­niz.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision