Accueil | Actualités | Médias | États-Unis : la télévision détrônée par le numérique
Pub­lié le 19 août 2013 | Éti­quettes :

États-Unis : la télévision détrônée par le numérique

Selon un sondage d’eMarketer réalisé aux États-Unis, la télévision se voit détrônée de son statut de média numéro un au profit du numérique. Une première.

Alors qu’elle occupait la première place depuis son explosion dans les foyers, la télévision est désormais devancée par un numérique en pleine expansion. Selon l’étude, les Américains de plus de 18 ans passent 5h09 par jour en ligne sur les supports numériques tels que les ordinateurs, smartphones et tablettes. Parallèlement, leur consommation de télévision baisse mais reste néanmoins à un niveau élevé : 4h31 par jour. C’est à se demander combien de temps ils consacrent à vivre sans écrans…

Pour Clark Fredricksen, vice-président d’eMarketer, « il s’agit d’une évolution fondamentale. La télévision a été le principal dispositif médiatique des consommateurs au cours des cinquante dernières années. »

Les tablettes et smartphones sont ainsi dans une phase d’explosion phénoménale. Entre 2011 et 2013, le nombre d’utilisateurs de smartphones est passé de 92,8 à 140 millions, soit 44,3 % de la population des États-Unis. Une évolution encore plus rapide pour les tablettes : 38,9 % des Américains en possèdent une en 2013, contre 10,8 % deux ans plus tôt. « L’augmentation des ventes de tablettes est telle qu’elle entraîne aujourd’hui un déclin significatif du marché du PC », précise Clark Fredricksen.

Un sondage qui sera sans doute bientôt valable en Europe et en France.

Crédit photo : hoboton via SXC (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This