Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
En Italie la loi « mariage pour tous » met à mal l’indépendance des médias
Publié le 

27 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | En Italie la loi « mariage pour tous » met à mal l’indépendance des médias

En Italie la loi « mariage pour tous » met à mal l’indépendance des médias

L’intense débat au Parlement italien sur la loi dite Cirinnà (que l’on pourrait comparer à la loi du mariage pour tous en France ) a réouvert le débat sur l’impartialité de la RAI, la télévision d’État dont le fonctionnement est assuré par une cotisation annuelle obligatoire payée par tous les citoyens .

Pen­dant le fes­ti­val de San­re­mo, l’événe­ment musi­cal le plus impor­tant du pays suivi chaque année par plus de dix mil­lions de per­son­nes sur RaiUno de nom­breux artistes ont exposé en direct les sym­bol­es du mou­ve­ment LGBT. Cette façon de soutenir la loi sur les unions civiles et l’adop­tion gay — en plein vote du Par­lement — a mobil­isé les opposants à l’in­tro­duc­tion de cette loi.

Une mobil­i­sa­tion « Journée de la famille », la con­trepar­tie ital­i­enne de la Manif pour tous a con­duit fin jan­vi­er plus d’un mil­lion de per­son­nes dans les rues de Rome pour dire non à la recon­nais­sance du mariage entre per­son­nes du même sexe. Au même moment la dessi­na­trice Luciana Lit­tizzet­to, sur «  Che tem­po che fa » un pro­gramme très suivi de RaiTre détour­nait l’émission pour soutenir la loi Cirin­nà et atta­quer l’un des organ­isa­teurs de la Journée de la famille, l’an­cien député Mario Adi­nolfi main­tenant directeur du quo­ti­di­en La Croce.

Adi­nolfi a immé­di­ate­ment répon­du via Twit­ter, remet­tant en ques­tion l’impartialité de la RAI : « Pourquoi devri­ons-nous pay­er encore pour la RAI ? La tirade de Lit­tizzet­to chaque dimanche sur les unions homo­sex­uelles est elle dev­enue désor­mais oblig­a­toire ? ». Ernesto Gal­li del­la Log­gia, his­to­rien et chroniqueur dans les colonnes du Cor­riere del­la Sera, le jour­nal le plus impor­tant en Ital­ie, a eu des mots très durs pour dénon­cer le con­formisme de l’information en Ital­ie. Citons son inter­view à Radio Vat­i­can : « Je prends un exem­ple absurde, si en Ital­ie il y avait un régime nazi, je pense que beau­coup de ces chanteurs appa­raî­traient sur l’écran avec la croix gam­mée ». Ce poli­tique­ment cor­rect a même été dénon­cé par un député de la majorité Michele Anzal­di « … Il y a tout sim­ple­ment en Ital­ie une mal­adie du con­formisme en par­ti­c­uli­er dans le diver­tisse­ment et les médias… »

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision