Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
En Italie la loi « mariage pour tous » met à mal l’indépendance des médias

27 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | En Italie la loi « mariage pour tous » met à mal l’indépendance des médias

En Italie la loi « mariage pour tous » met à mal l’indépendance des médias

27 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes

L’intense débat au Parlement italien sur la loi dite Cirinnà (que l’on pourrait comparer à la loi du mariage pour tous en France ) a réouvert le débat sur l’impartialité de la RAI, la télévision d’État dont le fonctionnement est assuré par une cotisation annuelle obligatoire payée par tous les citoyens .

Pen­dant le fes­ti­val de San­re­mo, l’événe­ment musi­cal le plus impor­tant du pays suivi chaque année par plus de dix mil­lions de per­son­nes sur RaiUno de nom­breux artistes ont exposé en direct les sym­bol­es du mou­ve­ment LGBT. Cette façon de soutenir la loi sur les unions civiles et l’adop­tion gay — en plein vote du Par­lement — a mobil­isé les opposants à l’in­tro­duc­tion de cette loi.

Une mobil­i­sa­tion « Journée de la famille », la con­trepar­tie ital­i­enne de la Manif pour tous a con­duit fin jan­vi­er plus d’un mil­lion de per­son­nes dans les rues de Rome pour dire non à la recon­nais­sance du mariage entre per­son­nes du même sexe. Au même moment la dessi­na­trice Luciana Lit­tizzet­to, sur «  Che tem­po che fa » un pro­gramme très suivi de RaiTre détour­nait l’émission pour soutenir la loi Cirin­nà et atta­quer l’un des organ­isa­teurs de la Journée de la famille, l’an­cien député Mario Adi­nolfi main­tenant directeur du quo­ti­di­en La Croce.

Adi­nolfi a immé­di­ate­ment répon­du via Twit­ter, remet­tant en ques­tion l’impartialité de la RAI : « Pourquoi devri­ons-nous pay­er encore pour la RAI ? La tirade de Lit­tizzet­to chaque dimanche sur les unions homo­sex­uelles est elle dev­enue désor­mais oblig­a­toire ? ». Ernesto Gal­li del­la Log­gia, his­to­rien et chroniqueur dans les colonnes du Cor­riere del­la Sera, le jour­nal le plus impor­tant en Ital­ie, a eu des mots très durs pour dénon­cer le con­formisme de l’information en Ital­ie. Citons son inter­view à Radio Vat­i­can : « Je prends un exem­ple absurde, si en Ital­ie il y avait un régime nazi, je pense que beau­coup de ces chanteurs appa­raî­traient sur l’écran avec la croix gam­mée ». Ce poli­tique­ment cor­rect a même été dénon­cé par un député de la majorité Michele Anzal­di « … Il y a tout sim­ple­ment en Ital­ie une mal­adie du con­formisme en par­ti­c­uli­er dans le diver­tisse­ment et les médias… »

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés