Accueil | Actualités | Médias | Cheyenne Carron, un cinéma et un ton différents
Pub­lié le 1 juin 2016 | Éti­quettes :

Cheyenne Carron, un cinéma et un ton différents

Cheyenne Carron, 40 ans, est une réalisatrice indépendante et auto-financée déjà auteur de sept longs métrages entre 2005 et 2016.

Quittant sa province à vingt ans elle se lance sans argent et sans relations et réussit à tourner des films étonnants, personnels, touchant à des sujets peu abordés au cinéma : l’adoption (La fille publique), la conversion (L’apôtre), la vengeance (Ne sous soumets pas à la tentation), le racisme anti-blanc, et le déracinement (Patries).

Son prochain film, tout juste terminé, La chute des hommes, traitant de l’enlèvement d’une jeune femme chrétienne par des djihadistes, sortira en novembre 2016 alors qu’elle aura déjà terminé le tournage du suivant La morsure des dieux qui touchera à la réconciliation entre paganisme et christianisme.

L’Ojim l’a rencontrée pour connaître son sentiment sur la réception de ses films par les médias, ses relations avec les instances du cinéma et ses projets.

Entretien audio en roue libre dans un café entre fous rires et digressions où il sera question du CNC, de Frédéric Mitterrand, Xavier Niel et beaucoup de cinéma.

Bande annonce du film Patries

Les DVD de Cheyenne Carron sont disponibles à la FNAC, sur Amazon et sur son site www.cheyennecarron.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This