Accueil | Actualités | Médias | Cheyenne Carron, un cinéma et un ton différents
Pub­lié le 1 juin 2016 | Éti­quettes :

Cheyenne Carron, un cinéma et un ton différents

Cheyenne Carron, 40 ans, est une réalisatrice indépendante et auto-financée déjà auteur de sept longs métrages entre 2005 et 2016.

Quittant sa province à vingt ans elle se lance sans argent et sans relations et réussit à tourner des films étonnants, personnels, touchant à des sujets peu abordés au cinéma : l’adoption (La fille publique), la conversion (L’apôtre), la vengeance (Ne sous soumets pas à la tentation), le racisme anti-blanc, et le déracinement (Patries).

Son prochain film, tout juste terminé, La chute des hommes, traitant de l’enlèvement d’une jeune femme chrétienne par des djihadistes, sortira en novembre 2016 alors qu’elle aura déjà terminé le tournage du suivant La morsure des dieux qui touchera à la réconciliation entre paganisme et christianisme.

L’Ojim l’a rencontrée pour connaître son sentiment sur la réception de ses films par les médias, ses relations avec les instances du cinéma et ses projets.

Entretien audio en roue libre dans un café entre fous rires et digressions où il sera question du CNC, de Frédéric Mitterrand, Xavier Niel et beaucoup de cinéma.

Bande annonce du film Patries

Les DVD de Cheyenne Carron sont disponibles à la FNAC, sur Amazon et sur son site www.cheyennecarron.com

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux