Accueil | Actualités | Médias | Beur FM rachetée par Serge Dassault
Pub­lié le 11 juillet 2014 | Éti­quettes : , ,

Beur FM rachetée par Serge Dassault

En grosses difficultés économiques, la station de radio communautaire Beur FM vient d'être rachetée par Serge Dassault.

Officialisé par le CSA à la fin du mois dernier, ce rachat fait suite aux grandes difficultés rencontrées par la station, récemment mis en demeure de cesser d'émettre sur certaines fréquences par le même Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Radio Beur, devenue en 1992 Beur FM, a été lancée en 1981 par Nacer Kettane, figure du mouvement « beur » dans les années 80 et 90. Elle fut la première radio communautaire française, avant que son fondateur ne lance également l'Union professionnelle des radios thématiques (avec Judaïques FM, Africa n°1, Radio Gazelle, Radio Shalom, etc.).

Dans L'Humanité du 17 mai 1991, M. Kettane se définissait ainsi : « Je suis Français et Algérien à la fois, avec l’héritage des valeurs de la révolution de 1789, de la guerre d’Algérie et de la décolonisation. » À la pointe de l'anti-FN, il avait soutenu plusieurs initiatives contre le parti lepeniste.

Industriel, propriétaire du Figaro et 4ème fortune française (13 milliards d’euros) selon le classement Forbes de 2013, Serge Dassault, âgé de 89 ans, a également été maire de Corbeil-Essonnes 1995 à 2009. En avril 2014, il a été mis en examen pour « achat de votes », « complicité de financement illicite de campagne électorale » et « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé ». Si l’industriel a reconnu avoir arrosé de millions ses ex-administrés, et notamment ceux issus de l’immigration, il a néanmoins toujours affirmé qu’il s’agissait de sa part de générosité « désintéressée ». Gageons qu’il a racheté Beur FM avec le même désintéressement…

Voir notre infographie sur le groupe Dassault

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.