Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Balkany part en croisade contre les privilèges de la presse et des journalistes

24 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Balkany part en croisade contre les privilèges de la presse et des journalistes

Balkany part en croisade contre les privilèges de la presse et des journalistes

24 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Bien connu pour ses relations tendues avec les médias et les journalistes, Patrick Balkany vient de déposer trois propositions de loi visant à réduire les privilèges de la profession journalistique.

Ain­si, comme indiqué dans le Jour­nal offi­ciel du jeu­di 23 juil­let, la pre­mière d’en­tre elles vise à sup­primer « l’avantage fis­cal dont béné­fi­cient les jour­nal­istes dans le cal­cul de leur impôt sur le revenu », la deux­ième vise à sup­primer les aides à la presse écrite, ce qui se jus­ti­fie par « l’é­tat de nos finances publiques », et la troisième plaide en faveur de « la pri­vati­sa­tion de l’audiovisuel public ».

Con­cer­nant l’a­van­tage fis­cal, Patrick Balka­ny dénonce un « priv­ilège qui ne se jus­ti­fie plus aujour­d’hui, con­tin­ue de per­dur­er, créant ain­si des sit­u­a­tions iné­gal­i­taires qu’il faut corriger ».

Pour le maire de Lev­al­lois-Per­ret, la presse est « un secteur sous per­fu­sion d’ar­gent pub­lic qui peine à se réor­gan­is­er et à opér­er sa tran­si­tion numérique ». De plus, « ces mêmes jour­naux qui, régulière­ment, dénon­cent la gabe­gie finan­cière de l’É­tat, nous prédis­ent une ban­quer­oute prochaine si les poli­tiques ne se res­sai­sis­sent pas, fusti­gent la mau­vaise ges­tion finan­cière des col­lec­tiv­ités locales, là encore trop dépen­sière. Cette presse sem­ble oubli­er — ou tout du moins feint d’ou­bli­er — qu’elle coûte aux Français, qu’ils soient ou non lecteurs, plusieurs cen­taines de mil­lions d’eu­ros chaque année ».

Enfin, à pro­pos de la pri­vati­sa­tion du ser­vice pub­lic, il déclare : « Alors que notre pays est dans une sit­u­a­tion économique dif­fi­cile, qu’il nous faut réalis­er des économies budgé­taires dras­tiques et que les Français croulent sous les impôts et les tax­es, on peut s’in­ter­roger sur la per­ti­nence de con­serv­er, au regard des mon­tants engagés chaque année, les groupes général­istes du secteur audio­vi­suel pub­lic: France Télévi­sions et Radio France. » Et celui-ci de soulign­er le « manque d’ob­jec­tiv­ité et la par­tial­ité évi­dente de cer­tains pro­grammes dif­fusés sur ces chaînes publiques ».

La guerre entre cer­tains médias et l’homme poli­tique n’est pas prête de s’arrêter…

Crédit pho­to : UMP Pho­tos via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés