Accueil | Actualités | Médias | (Auto) censure en Corse ?
Pub­lié le 29 mars 2013 | Éti­quettes :

(Auto) censure en Corse ?

On savait les Corses susceptibles. On en a eu une nouvelle preuve dernièrement.

En effet, le magazine Corsica devait publier, dans son édition de mars, un article sur une affaire de détournement de subventions du Conseil général de Haute-Corse pour la construction de gîtes ruraux. L'article était annoncé en une « Justice : les gîtes du clientélisme » et une photo en pleine page du président du conseil exécutif de Corse, le radical Paul Giacobbi, était même prévue !

Mais, comme le signale L'Express, « Le directeur de la publication du périodique a semble-t-il eu peur des retombées de l'affaire pour son titre. Il a donc censuré l'édition... en faisant coller les pages par l'imprimerie » ! Les pages 48 et 49 ont donc purement et simplement disparu du magazine.

Pour le directeur du magazine, Frédéric Poletti, il ne s'agit que d'une « mesure de prudence », afin d'éviter d'éventuels frais de justice.

Une méthode surprenante et pas très efficace, puisque « le numéro de mars de Corsica est devenu un collector. Et le décollage des pages un sport national ».

Source : L'Express

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

36% récolté
Objec­tif : févri­er 2019 ! Nous avons récolté 720,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux