Accueil | Actualités | Médias | Attentats : un journaliste d’Europe 1 présent au Bataclan témoigne
Pub­lié le 14 novembre 2015 | Éti­quettes : ,

Attentats : un journaliste d’Europe 1 présent au Bataclan témoigne

Julien Pearce, un jeune journaliste d’Europe 1 était au Bataclan vendredi soir, lorsque la fusillade a éclaté dans la salle de concert.

Le jeune homme, qui était venu écouter le concert des Eagles of Death Metal, a vécu l’horreur de l’attentat le plus sanglant de la soirée, et livré son témoignage à de nombreux médias, et notamment au sien.

« Cela faisait une heure que le groupe jouait sur scène quand tout à coup, on a entendu des détonations venir de l’arrière de la salle. Quand je me suis retourné, j’ai vu au moins deux assaillants, deux hommes non cagoulés qui portaient en bandoulière des kalachnikovs et qui tiraient au hasard sur la foule », expliquait-il à l’antenne. Les hommes, âgés selon lui d’une vingtaine d’années et habillés de noir, ont ainsi tirés au hasard dans la foule, rechargeant régulièrement leurs armes et « arrosant » méthodiquement les 1500 spectateurs réunis à l’occasion de ce concert.

Le journaliste décrit une ambiance apocalyptique de panique lorsque les spectateurs ont tenté de se diriger vers la scène pour passer de l’autre côté et se mettre à l’abri, entraînant un mouvement de foule et des piétinements. Alors qu’un des assaillants, le plus proche de lui, rechargeait son arme, Julien Pearce et d’autres rescapés en profitaient pour monter rapidement sur la scène et se réfugier dans un local technique situé derrière la scène.

Piégés dans cette petite pièce sans issue avec une dizaine de personnes, ils ont finalement été obligés de retraverser la scène pour parvenir à l’issue de secours et pouvoir quitter l’enfer, après avoir porté une femme gravement touchée. Rappelons que 128 personnes ont perdu la vie ce vendredi 13 novembre, dont au moins 82 au Bataclan selon un bilan qui pourrait malheureusement encore s’alourdir du fait des nombreux blessés en situation d’ « urgence absolue ».

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

22% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 445,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux