Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Attentats : un journaliste d’Europe 1 présent au Bataclan témoigne

14 novembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Attentats : un journaliste d’Europe 1 présent au Bataclan témoigne

Attentats : un journaliste d’Europe 1 présent au Bataclan témoigne

14 novembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Julien Pearce, un jeune journaliste d’Europe 1 était au Bataclan vendredi soir, lorsque la fusillade a éclaté dans la salle de concert.

Le jeune homme, qui était venu écouter le con­cert des Eagles of Death Met­al, a vécu l’horreur de l’attentat le plus sanglant de la soirée, et livré son témoignage à de nom­breux médias, et notam­ment au sien.

« Cela fai­sait une heure que le groupe jouait sur scène quand tout à coup, on a enten­du des déto­na­tions venir de l’arrière de la salle. Quand je me suis retourné, j’ai vu au moins deux assail­lants, deux hommes non cagoulés qui por­taient en ban­doulière des kalach­nikovs et qui tiraient au hasard sur la foule », expli­quait-il à l’antenne. Les hommes, âgés selon lui d’une ving­taine d’années et habil­lés de noir, ont ain­si tirés au hasard dans la foule, rechargeant régulière­ment leurs armes et « arrosant » méthodique­ment les 1500 spec­ta­teurs réu­nis à l’occasion de ce concert.

Le jour­nal­iste décrit une ambiance apoc­a­lyp­tique de panique lorsque les spec­ta­teurs ont ten­té de se diriger vers la scène pour pass­er de l’autre côté et se met­tre à l’abri, entraî­nant un mou­ve­ment de foule et des piétine­ments. Alors qu’un des assail­lants, le plus proche de lui, rechargeait son arme, Julien Pearce et d’autres rescapés en prof­i­taient pour mon­ter rapi­de­ment sur la scène et se réfugi­er dans un local tech­nique situé der­rière la scène.

Piégés dans cette petite pièce sans issue avec une dizaine de per­son­nes, ils ont finale­ment été oblig­és de retra­vers­er la scène pour par­venir à l’issue de sec­ours et pou­voir quit­ter l’enfer, après avoir porté une femme grave­ment touchée. Rap­pelons que 128 per­son­nes ont per­du la vie ce ven­dre­di 13 novem­bre, dont au moins 82 au Bat­a­clan selon un bilan qui pour­rait mal­heureuse­ment encore s’alourdir du fait des nom­breux blessés en sit­u­a­tion d’ « urgence absolue ».

Crédit pho­to : DR

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés