Accueil | Actualités | Médias | Argentine : Cristina Kirchner s’oppose au monopole médiatique
Pub­lié le 24 février 2014 | Éti­quettes :

Argentine : Cristina Kirchner s’oppose au monopole médiatique

Le bras de fer entre Cristina Kirchner, la présidente de l’Argentine, et Clarin, le principal groupe de presse du pays, dure depuis plusieurs années.

La présidente argentine conteste en effet l'hégémonie du groupe, l’un des plus puissants d’Amérique latine, sur les médias de son pays, dénonçant un véritable « monopole » contraire aux exigences de la liberté et de la pluralité de l'information.

Cristina Kirchner semble aujourd'hui avoir remporté une première bataille importante puisque le groupe, hostile au gouvernement, devra se séparer de certains de ses médias audiovisuels, dont plusieurs chaînes de télévision. Clarin dispose d'un délai courant jusqu'à août 2014 pour réaliser ces cessions validées par la cour constitutionnelle du pays.

Coté en Bourse, Clarin possède actuellement, outre le principal quotidien papier argentin (400 000 exemplaires), 10 stations de radio, 4 chaînes de télévision hertziennes, 240 chaînes de télévision par câble et par Internet.

Crédit photo : ansesgob via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This