Accueil | Actualités | Médias | Argentine : Cristina Kirchner s’oppose au monopole médiatique
Pub­lié le 24 février 2014 | Éti­quettes :

Argentine : Cristina Kirchner s’oppose au monopole médiatique

Le bras de fer entre Cristina Kirchner, la présidente de l’Argentine, et Clarin, le principal groupe de presse du pays, dure depuis plusieurs années.

La présidente argentine conteste en effet l'hégémonie du groupe, l’un des plus puissants d’Amérique latine, sur les médias de son pays, dénonçant un véritable « monopole » contraire aux exigences de la liberté et de la pluralité de l'information.

Cristina Kirchner semble aujourd'hui avoir remporté une première bataille importante puisque le groupe, hostile au gouvernement, devra se séparer de certains de ses médias audiovisuels, dont plusieurs chaînes de télévision. Clarin dispose d'un délai courant jusqu'à août 2014 pour réaliser ces cessions validées par la cour constitutionnelle du pays.

Coté en Bourse, Clarin possède actuellement, outre le principal quotidien papier argentin (400 000 exemplaires), 10 stations de radio, 4 chaînes de télévision hertziennes, 240 chaînes de télévision par câble et par Internet.

Crédit photo : ansesgob via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux