Accueil | Actualités | Médias | Aides à la presse : Hollande promet une réforme
Pub­lié le 18 janvier 2013 | Éti­quettes :

Aides à la presse : Hollande promet une réforme

Dans ses vœux à la presse 2013 prononcés ce mercredi 16 janvier en tant que chef de l'État, François Hollande a annoncé des aides à la presse « qui représentent des sommes importantes et dont on annonce toujours la réforme ».

À ce sujet, la réforme aura bien lieu « au cours de l’année 2013 » et sera présentée par la ministre de la culture Aurélie Filippetti. « Nous aurons à revoir ces aides avec une volonté de mettre la presse d'information politique et générale au premier rang des titres qui doivent bénéficier de ces aides », a affirmé le chef de l’État.

Le président de la République a également adressé « un message de confiance dans les relations » entre lui et la presse, souhaitant adopter la « bonne posture ». Il a annoncé qu’une « disposition législative sera introduite » dans les textes pour garantir la protection des sources, tout en précisant que l’Élysée ne cherchera pas à savoir qui informe les journalistes. « Ce serait un très mauvais calcul, car on découvrirait souvent que c'est du plus haut niveau que l'information vient », a-t-il ajouté, déclenchant l’hilarité des 700 journalistes présents.

Autre annonce : une « disposition législative et fiscale » sera mise en place au sujet des moteurs de recherche. « Il est normal que ceux qui tirent profit de l'information produite par votre travail participent à sa prise en charge, ce sera le sens de la contribution des moteurs de recherche au financement de la presse », a ainsi tenu à rassurer François Hollande.

Crédit photo : Blog do Planalto via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This