Accueil | Actualités | Médias | Aides à la presse : Hollande promet une réforme
Pub­lié le 18 janvier 2013 | Éti­quettes :

Aides à la presse : Hollande promet une réforme

Dans ses vœux à la presse 2013 prononcés ce mercredi 16 janvier en tant que chef de l'État, François Hollande a annoncé des aides à la presse « qui représentent des sommes importantes et dont on annonce toujours la réforme ».

À ce sujet, la réforme aura bien lieu « au cours de l’année 2013 » et sera présentée par la ministre de la culture Aurélie Filippetti. « Nous aurons à revoir ces aides avec une volonté de mettre la presse d'information politique et générale au premier rang des titres qui doivent bénéficier de ces aides », a affirmé le chef de l’État.

Le président de la République a également adressé « un message de confiance dans les relations » entre lui et la presse, souhaitant adopter la « bonne posture ». Il a annoncé qu’une « disposition législative sera introduite » dans les textes pour garantir la protection des sources, tout en précisant que l’Élysée ne cherchera pas à savoir qui informe les journalistes. « Ce serait un très mauvais calcul, car on découvrirait souvent que c'est du plus haut niveau que l'information vient », a-t-il ajouté, déclenchant l’hilarité des 700 journalistes présents.

Autre annonce : une « disposition législative et fiscale » sera mise en place au sujet des moteurs de recherche. « Il est normal que ceux qui tirent profit de l'information produite par votre travail participent à sa prise en charge, ce sera le sens de la contribution des moteurs de recherche au financement de la presse », a ainsi tenu à rassurer François Hollande.

Crédit photo : Blog do Planalto via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux