Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Affaire de racisme bidon sur les plages normandes
Publié le 

15 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Affaire de racisme bidon sur les plages normandes

Affaire de racisme bidon sur les plages normandes

Se basant sans vérification sur des propos publiés sur les réseaux sociaux, le site d’actualité régionale Mantes Actu s’est fait l’écho d’une affaire de racisme sur les plages normandes.

Same­di 9 juil­let, un groupe d’une cen­taine de per­son­nes orig­i­naires de Mantes-la-Ville, dans les Yve­lines, est arrivé en car sur les plages de Blonville-sur-Mer, en Nor­mandie, grâce à une sor­tie organ­isée. D’après leurs dires, les touristes auraient alors été vic­times de racisme. Le per­son­nel de la plage leur aurait demandé d’aller plus loin, à près d’un kilo­mètre. « On s’est vite aperçu que l’on gênait et que cela était dû à notre apparence (femmes voilées, familles d’origine africaines) », racon­te un par­tic­i­pant, sur Face­book.

Le maire de la com­mune serait ensuite arrivé avec un polici­er munic­i­pal pour leur inter­dire la baig­nade. De plus, des pro­pos « racistes » auraient été pronon­cés. « Qu’ils retour­nent dans leur cité, ils n’ont rien à faire ici », rap­porte Mantes Actu. Sauf que de son côté, le site du jour­nal Le Pays d’Auge a fait son tra­vail en télépho­nant au maire de Blonville. Démen­tant les accu­sa­tions citées plus haut, Yves Lemon­nier s’ex­plique : « Le groupe est venu sans autori­sa­tion. D’habitude, les habi­tants de la ban­lieue parisi­enne qui vien­nent pass­er la journée chez nous s’annoncent, mais là, les deux cars sont arrivés sans autori­sa­tion et ont amené une cen­taine de per­son­nes. »

Ain­si, « pour des raisons de sécu­rité, nous leur avons demandé de se met­tre sur la plage au niveau du poste n°2 car à cause de la présence des para­sols, la vis­i­bil­ité est moin­dre et la sur­veil­lance est plus dif­fi­cile sur la zone du poste de sec­ours n°1, et comme ils étaient très nom­breux avec des enfants, nous n’avons pas voulu pren­dre de risque », ajoute-t-il. N’ayant pas appré­cié d’être déplacé, le groupe aurait alors protesté avant d’aller se baign­er… dans le chenal à bateaux. « Plusieurs adultes avec des enfants se baig­naient dans le chenal réservé aux bateaux ce qui est stricte­ment inter­dit et ont refusé de revenir dans la zone de bain », explique le maire nor­mand.

Assur­ant qu’au­cun pro­pos raciste n’a été tenu, celui-ci se réserve le droit de décider des suites judi­ci­aires de cette affaire.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision