Accueil | Actualités | Médias | Affaire Dassault : Le Figaro fait le service minimum
Pub­lié le 18 novembre 2014 | Éti­quettes : ,

Affaire Dassault : Le Figaro fait le service minimum

Suite à la garde à vue de Gérard Limat, comptable suisse et ami de Serge Dassault, Libération a révélé plusieurs procès verbaux mettant en cause l'ex-maire de Corbeil-Essonnes.

Infographie : le groupe Dassault

Infographie : le groupe Dassault (cliquez pour télécharger)

Mis en examen pour « complicité de financement illégal de campagnes électorales et d'achat de votes » et « blanchiment », Limat a reconnu avoir remis la somme colossale de 53 millions d'euros en liquide à Serge Dassault entre 1995 et 2012.

Ces remises d'argent ont été effectuées via un circuit financier complexe passant par le Liechtenstein et la Suisse.

Mais alors que tous les sites d'information et les matinales ont aussitôt repris l'information, Le Figaro s'est contenté du service minimum pour évoquer les affaires de son propriétaire : 5 lignes réfugiées dans le « Flash actu » du site. Sobrement intitulée « Presse : audition d'un comptable de Serge Dassault », la dépêche est écrite avec le plus de précautions de langage possible.

Pas étonnant, diront certains, d'autant qu'il ne s'agit pas de la première fois que Le Figaro se fait tout petit sur les démêlés judiciaires de Dassault. En juillet 2013, une petite brève rapportait le rejet par le Sénat de la levée d'immunité de l'industriel. En septembre de la même année, alors que Médiapart révélait un enregistrement compromettant pour ce dernier dans l'affaire des achats de vote, Le Figaro avait attendu le lendemain pour publier... la défense des avocats du sénateur.

Mais cette fois, Le Figaro a une bonne excuse. Selon le Gorafi, site parodique dont les informations sont à prendre avec humour, c'est tout simplement le chien d'un des rédacteurs en chef qui aurait dévoré le reportage consacré au dossier. Pas de chance !

Voir aussi : Affaire Lepaon : le silence complice de L'Humanité et Groupe Dassault : infographie

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This