Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
60 millions de consommateurs change de formule

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

4 janvier 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | 60 millions de consommateurs change de formule

60 millions de consommateurs change de formule

Temps de lecture : 2 minutes

Le magazine consumériste 60 millions de consommateurs fait peau neuve pour 2013. Nouvelle présentation, plus de tests comparatifs, plus d’interaction avec les lecteurs, le mensuel compte ainsi augmenter ses ventes en kiosque de 20 à 25%.

Car celles-ci représen­tent jusqu’à présent moins d’un tiers des ventes (50 000 sur 160 000 selon l’éditeur) et le mag­a­sine édité par l’Insti­tut Nation­al de la Con­som­ma­tion (INC) depuis 1970 compte bien y remédi­er. Entre 2005 et 2011, ses ventes avaient chuté de 40%. Une baisse quelque peu cor­rigée de jan­vi­er à octo­bre 2012 avec une aug­men­ta­tion de 18% selon les chiffres divul­gués par l’INC. Forte­ment con­cur­rencé par un autre mag­a­sine de con­som­ma­teurs, Que Choisir qui tire à près de 420 000 exem­plaires, 60 mil­lions de con­som­ma­teurs aura une con­cur­rence tout aus­si rude sur inter­net où il souhaite faire de son site (400 000 vis­i­teurs par mois) un forum con­sumériste de référence.

« Plus que jamais, il y a de la place pour 60 Mil­lions, a assuré son rédac­teur en chef Thomas Lau­renceau. Nous voulons assumer que l’on s’adresse aux con­som­ma­teurs col­lec­tive­ment mais aus­si indi­vidu­elle­ment. 60 Mil­lions est un jour­nal fait pour ses lecteurs et pas pour les annon­ceurs, ajoute-t-il. Le rat­tache­ment à l’INC et l’ab­sence de pub­lic­ité nous garan­tis­sent une indépen­dance économique et éditoriale. » 

L’INC étant un organ­isme pub­lic, l’indépendance revendiquée par le mag­a­sine est-elle si totale ?

Vidéos à la une