Accueil | Actualités | Médias | 17 journalistes victimes d’agressions dans les manifestations anti-Mondial
Pub­lié le 21 juin 2014 | Éti­quettes :

17 journalistes victimes d’agressions dans les manifestations anti-Mondial

17 journalistes ont été agressés en marge des manifestations anti-Mondial au Brésil, a rapporté ce jeudi la Société Interaméricaine de Presse (SIP).

Claudio Paolillo, chargé de la liberté d'expression au sein de la SIP, a affirmé que ces journalistes avaient été attaqués « dans la majorité des cas par des forces de sécurité ». Les agressions ont eu lieu en l'espace d'une semaine, du 12 au 18 juin, dans les villes de Sao Paulo, Belo Horizonte, Rio de Janeiro et Porto Alegre.

« Malgré les différentes mesures adoptées par les organes de presse pour garantir la sécurité des journalistes et les déclarations officielles qui reconnaissent le principe de non-violence contre la presse, nous regrettons ces agressions qui continuent de se produire », s'est plaint M. Paolillo.

Le SIP demande formellement « aux autorités d'enquêter et de faire preuve de vigilance face à ces actes de violence qui affectent le droit des citoyens d'être informés ». L'AFP rappelle que, parmi les journaliste agressés, se trouvent des envoyés spéciaux de la chaîne américaine CNN, des agences Associated Press et Reuters, ainsi que des journalistes indépendants.

Crédit photo : bentavener via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This