Accueil | Actualités | Médias | 17 journalistes victimes d’agressions dans les manifestations anti-Mondial
Pub­lié le 21 juin 2014 | Éti­quettes :

17 journalistes victimes d’agressions dans les manifestations anti-Mondial

17 journalistes ont été agressés en marge des manifestations anti-Mondial au Brésil, a rapporté ce jeudi la Société Interaméricaine de Presse (SIP).

Claudio Paolillo, chargé de la liberté d'expression au sein de la SIP, a affirmé que ces journalistes avaient été attaqués « dans la majorité des cas par des forces de sécurité ». Les agressions ont eu lieu en l'espace d'une semaine, du 12 au 18 juin, dans les villes de Sao Paulo, Belo Horizonte, Rio de Janeiro et Porto Alegre.

« Malgré les différentes mesures adoptées par les organes de presse pour garantir la sécurité des journalistes et les déclarations officielles qui reconnaissent le principe de non-violence contre la presse, nous regrettons ces agressions qui continuent de se produire », s'est plaint M. Paolillo.

Le SIP demande formellement « aux autorités d'enquêter et de faire preuve de vigilance face à ces actes de violence qui affectent le droit des citoyens d'être informés ». L'AFP rappelle que, parmi les journaliste agressés, se trouvent des envoyés spéciaux de la chaîne américaine CNN, des agences Associated Press et Reuters, ainsi que des journalistes indépendants.

Crédit photo : bentavener via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux