Accueil | Actualités | Médias | Un guichet de départs volontaires à La Tribune
Pub­lié le 6 décembre 2012 | Éti­quettes : , ,

Un guichet de départs volontaires à La Tribune

Moins d'un an après sa disparition des kiosques au prix de 111 licenciements au profit d'une édition en ligne actualisée quotidiennement, malgré le lancement en avril d'un hebdomadaire papier dont la formule a été revue à la rentrée et davantage axée sur les régions, France Économie Régions (FER), le propriétaire de La Tribune avec Hi-Media, a annoncé ce jeudi qu'il allait ouvrir un guichet de départs volontaires en janvier 2013.

Il portera sur 40% de son effectif (26 journalistes), soit une dizaine de personnes. La faute à un plafonnement de l'audience de LaTribune.fr (1,8 million de visiteurs uniques en octobre 2012 selon Médiamétrie/NetRatings contre 2 millions en mars. On est loin des 3,5 millions de visiteurs uniques prévus pour fin 2013...) mais aussi au fait que l'hebdomadaire peine à trouver son public.

Selon PressNews, il s'écoulerait en moyenne à 5 000 exemplaires en kiosques chaque semaine, alors que la direction tablait sur 25 à 30 000 ventes lors de son lancement. Dans son communiqué, FER préfère citer les chiffres de l'OJD (2,8 millions de visiteurs et 4,8 millions de visites en octobre 2012) et affirme que l'hebdomadaire est à l'équilibre. Reste que « La Tribune a besoin de nouveaux investisseurs pour compléter un tour de table d’environ deux millions d’euros »...

Crédit photo : capture d'écran LaTribune.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This