Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Ubu chez les pure players
Ubu chez les pure players

9 novembre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Ubu chez les pure players

Ubu chez les pure players

Ubu chez les pure players

Le site d’Edwy Plenel, mais aussi Arrêt sur images, viennent d’être épinglés par le fisc pour non-paiement de la TVA “classique”. Une affaire qui pourrait leur coûter très cher mais qui illustre les règles ubuesques de Bercy.

L’ad­min­is­tra­tion fis­cale n’a man­i­feste­ment pas l’in­ten­tion de pass­er l’éponge. Non seule­ment, elle a noti­fié le 6 novem­bre un redresse­ment fis­cal aux pure play­ers d’in­for­ma­tions Medi­a­part et Arrêt sur images, et à Indi­go Pub­li­ca­tions (La Let­tre A, etc), mais encore, elle entend bien le recou­vr­er dans les plus bref délais. L’en­jeu financier est de taille. Arrêt sur images, qui réalise env­i­ron un mil­lion d’eu­ros de chiffre d’af­faires par an, est redev­able de 540 000 euros. La somme grimpe à plus de 4 mil­lions d’eu­ros dans le cas de Medi­a­part. Du coup, les deux sites ont lancé un appel à leurs lecteurs qui aurait rap­porté près de 300 000 euros en trois jours à Medi­a­part. Le site a de sur­croît une tré­sorerie solide (près de 5 mil­lions d’eu­ros) qui lui per­me­t­tra d’éponger la “dette” vis-à-vis du fisc. Ce n’est pas le cas d’Ar­rêt sur images.

L’ap­pli­ca­tion aux sites d’in­for­ma­tions de la TVA préféren­tielle à 2,10% (au lieu de 19,6 puis 20%), réservée jusqu’en 2014, à la presse écrite est en cause. Affir­mant se baser sur des textes recon­nais­sant la neu­tral­ité des sup­ports (print et web), les trois sociétés se sont auto-appliqué ce taux très avan­tageux. Con­cer­nant Medi­a­part, cette sit­u­a­tion de fait existe même depuis sa créa­tion en 2008. D’où le mon­tant de la fac­ture ! Ironie de l’his­toire, le Par­lement s’est finale­ment rangé à leurs argu­ments, défendus par le Syn­di­cat de la presse indépen­dante d’in­for­ma­tion en ligne (SPIIL). Députés et séna­teurs ont eux-mêmes voté en 2014 une loi appuyant leur démarche. Cette dernière prévoit claire­ment que tous les sup­ports recon­nus de presse d’in­for­ma­tion poli­tique et générale (IPG) ‑peu importe leur forme- béné­ficieront à l’avenir de la TVA dis­count. Mieux, la Com­mis­sion européenne, qui refu­sait de recon­naître le car­ac­tère IPG aux sites d’in­for­ma­tion (et ser­vait de pré­texte à la France pour main­tenir sa posi­tion sur la TVA), devrait l’ac­cepter en 2016.

Voir aussi  Laetitia Avia et les discours de haine, répression et double langage

La con­comi­tance des pre­miers con­trôles fis­caux, fin 2013, et de la sor­tie de l’af­faire Jérôme Cahuzac par Medi­a­part, est de nature à laiss­er plan­er le doute sur les raisons exacte du redresse­ment. Pour le “pro­cureur” Edwy Plenel, cela ne fait pas de doute : Bercy se venge et tente de faire taire Medi­a­part. Ce ne serait pas la pre­mière fois qu’un gou­verne­ment s’en prendrait aux titres poli­tique­ment incor­rects. A l’autre bout de l’échiquier, la Min­istre de la cul­ture, Fleur Pel­lerin a annon­cé début novem­bre que les aides pour les jour­naux à faibles ressources pub­lic­i­taires seraient sus­pendues pour ceux con­damnés pour dis­crim­i­na­tion raciale. Minute devrait ain­si être privé de plusieurs dizaines de mil­liers d’eu­ros par an. Le quo­ti­di­en com­mu­niste L’Hu­man­ité, dont on con­naît l’en­goue­ment à défendre les pires dic­tatures au fil de l’his­toire, con­tin­uera lui à percevoir plus de trois mil­lions d’eu­ros annuelle­ment, payés par le contribuable.

Crédit pho­to : mar­que­ton via Flickr (cc)

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.