L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Twitter entre deux eaux

11 février 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Twitter entre deux eaux

Twitter entre deux eaux

11 février 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Alors que les deux grands rivaux Facebook et Google accumulent hyper bénéfices et croissance du nombre d’utilisateurs, Twitter obtient des résultats mitigés.

Enfin des bénéfices

Après avoir per­du une dizaine de mil­lions de dol­lars en 2017, Twit­ter gagne pour la pre­mière fois un peu d’argent depuis son intro­duc­tion en bourse. Un peu plus de 360 mil­lions de dol­lars en 2018 ce qui peut paraître appré­cia­ble mais égale­ment mai­gre par rap­port à Face­book (plus de 22 mil­liards) ou Google (30 mil­liards). La pub­lic­ité tire la pro­gres­sion du chiffre d’affaires et représente près de 90% des revenus.

Le dou­ble­ment de car­ac­tères a per­mis au réseau social de recueil­lir plus d’annonces et surtout la pos­si­bil­ité d’inclure des vidéos a mar­qué un avan­tage pra­tique pour les utilisateurs.

Mais moins de monde sur le réseau social

Pour­tant sur un an Twit­ter perd quinze mil­lions d’utilisateurs, 336 mil­lions en début d’année, 321 seule­ment à la fin, ce qui n’est pas de bon augure pour l’avenir. Car Twit­ter suit le poli­tique­ment cor­rect des « cor­rec­tions des dis­cours de haine » et sup­prime des comptes, sans que la société annonce com­bi­en elle en a effec­tive­ment annulés. A titre d’exemple nous vous sig­nalions en sep­tem­bre 2018 que l’expression « étranger illé­gal » (ille­gal alien) est assim­ilée à un dis­cours de haine.

La con­fir­ma­tion d’un diag­nos­tic que nous por­tons depuis longtemps : comme nom­bre de médias dom­i­nants, les prin­ci­paux réseaux soci­aux ne veu­lent plus faire référence au réel, mais réé­du­quer le pub­lic. Si vous avez investi sur Twit­ter en févri­er 2018 vous n’avez certes rien per­du, mais gag­né bien peu. L’action valait un peu moins de 30 dol­lars il y a un, un peu plus de 31 en févri­er 2019, pas l’affaire du siècle

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés