Accueil | Actualités | Médias | Twitter entre deux eaux
Pub­lié le 11 février 2019 | Éti­quettes :

Twitter entre deux eaux

Alors que les deux grands rivaux Facebook et Google accumulent hyper bénéfices et croissance du nombre d’utilisateurs, Twitter obtient des résultats mitigés.

Enfin des bénéfices

Après avoir perdu une dizaine de millions de dollars en 2017, Twitter gagne pour la première fois un peu d’argent depuis son introduction en bourse. Un peu plus de 360 millions de dollars en 2018 ce qui peut paraître appréciable mais également maigre par rapport à Facebook (plus de 22 milliards) ou Google (30 milliards). La publicité tire la progression du chiffre d’affaires et représente près de 90% des revenus.

Le doublement de caractères a permis au réseau social de recueillir plus d’annonces et surtout la possibilité d’inclure des vidéos a marqué un avantage pratique pour les utilisateurs.

Mais moins de monde sur le réseau social

Pourtant sur un an Twitter perd quinze millions d’utilisateurs, 336 millions en début d’année, 321 seulement à la fin, ce qui n’est pas de bon augure pour l’avenir. Car Twitter suit le politiquement correct des « corrections des discours de haine » et supprime des comptes, sans que la société annonce combien elle en a effectivement annulés. A titre d’exemple nous vous signalions en septembre 2018 que l’expression « étranger illégal » (illegal alien) est assimilée à un discours de haine.

La confirmation d’un diagnostic que nous portons depuis longtemps : comme nombre de médias dominants, les principaux réseaux sociaux ne veulent plus faire référence au réel, mais rééduquer le public. Si vous avez investi sur Twitter en février 2018 vous n’avez certes rien perdu, mais gagné bien peu. L’action valait un peu moins de 30 dollars il y a un, un peu plus de 31 en février 2019, pas l’affaire du siècle

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

36% récolté
Objec­tif : févri­er 2019 ! Nous avons récolté 720,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux