Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Silence des médias sur les violences du 14 juillet

20 juillet 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Silence des médias sur les violences du 14 juillet

Silence des médias sur les violences du 14 juillet

Dans la nuit du 13 au 14 juillet 2015, jour de fête nationale, la France a connu une explosion de violence relativement inédite avec de nombreux actes de vandalisme mais aussi, fait nouveau, de guérilla urbaine. Pourtant, à moins d’habiter directement dans les villes concernées par les incidents, peu de Français en ont entendu parler.

Quelques arti­cles dans la presse locale et régionale, quelques repris­es dans les médias nationaux, trois fois rien… Pour­tant, il y avait matière à s’in­quiéter. Affron­te­ments mul­ti­ples avec les forces de l’or­dre, nom­breux com­mis­sari­ats assiégés, incendiés ou attaqués au morti­er, cen­tre com­mer­cial brûlé à Sar­celles, mai­son du maire attaquée au cock­tail Molo­tov à Vil­leneuve-Saint-Georges, médiathèque brûlée, pom­piers en inter­ven­tion agressés… Vous l’au­rez com­pris : la France a con­nu une nuit bien agitée.

Mais à en croire le peu de traite­ment qui a été con­sacré à ces vio­lences, il sem­blerait que médias et autorités se soient habitués à ce qui est presque devenu un rit­uel. Mal­gré tout, les chiffres sont là pour soulign­er que le phénomène va en s’ac­crois­sant : cette année, pour cette seule nuit, on déplore plus de 700 voitures brûlées et 603 per­son­nes placées en garde-à-vue.

Même Claude Askolovitch l’a remar­qué : « On est dans un été chaud, brûlant et inquié­tant mais on n’en par­le pas. » Sur i>Télé, le jour­nal­iste con­state que « c’est le paysage urbain de notre pays aujour­d’hui, un pays qui est en train de valdinguer ». Pour lui, out­re le silence médi­a­tique, « ce qui est nou­veau et inquié­tant, c’est le silence absolu du pou­voir ».

Un silence qui, d’après Askolovitch, prof­ite à la droite et à l’ex­trême-droite, dont les con­clu­sions sur ces vio­lences relèvent, tou­jours selon lui, de la « fan­tas­magorie ».

En atten­dant, les inci­vil­ités (comme les bouch­es à incendie sabotées, pour pren­dre un exem­ple d’ac­tu­al­ité) et les vio­lences en tout genre n’at­ten­dent ni la nuit du 14 juil­let, ni une appro­ba­tion médi­a­tique inespérée pour grimper dan­gereuse­ment… De quoi creuser un peu plus le fos­sé qui existe entre le vécu des Français et le roman médi­a­tique quo­ti­di­en.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.