Accueil | Actualités | Médias | Point Godwin : La théière « nazie » de Cluver City
Pub­lié le 3 juin 2013 | Éti­quettes :

Point Godwin : La théière « nazie » de Cluver City

Aux États-Unis, une simple théière est parvenue à faire un petit scandale. Retour sur un point Godwin fort de café.

Propagande nazie à Los Angeles ? Non, une simple théière dans laquelle certains esprits un brin paranoïaque ont vu… le portrait d’Adolph Hitler ! Si l’objet en lui-même ne souffre, a priori, d’aucune ressemblance avec le dictateur, c’est sa présentation sur l’affiche publicitaire qui a posé problème.

Avec beaucoup d’imagination , on peut en effet voir que l’anse de la théière a quelque chose de la coupe de cheveux d’Hitler, que la poignée pourrait s’apparenter à sa moustache, que l’ombre qu’elle projette ressemble à une cravate et que le bec verseur a des allures de bras levé ! Mais ne fallait-il avoir l’esprit un brin perturbé pour remarquer cette similitude subliminale et s’en scandaliser ?

Quelques photos de l’affiche auront suffi à faire de cet objet, vendu par le magasin JC Penney, la théière la plus sombre de l’histoire. Sur Twitter, le buzz a poussé la société à retirer son affiche, placardée à Cluver City près de Los Angeles, et à multiplier les excuses – après cependant l’avoir défendu. Le maire de la ville a même poussé le bouchon jusqu’à se dire « offensé en tant que juif » et « remonté en tant qu’élu ». Offensé et remonté pour une théière !

Résultat paradoxal : des enchères qui grimpent sur Ebay et une théière en rupture de stock au magasin JC Penney… Ou l’inefficacité prouvée de la distribution abusive de points Godwin…

Lire notre dossier sur le Point Godwin

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux