Accueil | Actualités | Médias | Point Godwin : La théière « nazie » de Cluver City
Pub­lié le 3 juin 2013 | Éti­quettes :

Point Godwin : La théière « nazie » de Cluver City

Aux États-Unis, une simple théière est parvenue à faire un petit scandale. Retour sur un point Godwin fort de café.

Propagande nazie à Los Angeles ? Non, une simple théière dans laquelle certains esprits un brin paranoïaque ont vu… le portrait d’Adolph Hitler ! Si l’objet en lui-même ne souffre, a priori, d’aucune ressemblance avec le dictateur, c’est sa présentation sur l’affiche publicitaire qui a posé problème.

Avec beaucoup d’imagination , on peut en effet voir que l’anse de la théière a quelque chose de la coupe de cheveux d’Hitler, que la poignée pourrait s’apparenter à sa moustache, que l’ombre qu’elle projette ressemble à une cravate et que le bec verseur a des allures de bras levé ! Mais ne fallait-il avoir l’esprit un brin perturbé pour remarquer cette similitude subliminale et s’en scandaliser ?

Quelques photos de l’affiche auront suffi à faire de cet objet, vendu par le magasin JC Penney, la théière la plus sombre de l’histoire. Sur Twitter, le buzz a poussé la société à retirer son affiche, placardée à Cluver City près de Los Angeles, et à multiplier les excuses – après cependant l’avoir défendu. Le maire de la ville a même poussé le bouchon jusqu’à se dire « offensé en tant que juif » et « remonté en tant qu’élu ». Offensé et remonté pour une théière !

Résultat paradoxal : des enchères qui grimpent sur Ebay et une théière en rupture de stock au magasin JC Penney… Ou l’inefficacité prouvée de la distribution abusive de points Godwin…

Lire notre dossier sur le Point Godwin

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This